8 annonces AirbnB sur 10 sont illégales à Paris

Le contenu de cette page est optimisée pour un chargement ultra-rapide via Google Amp. Pour accéder au site mobile, cliquez-ici

Une enquête publiée par Le Figaro le 1er février 2018 montre que 80% des annonces AirbnB ne respectent pas la nouvelle réglementation.

8 loueurs sur 10 ne respectent pas les normes d’enregistrement

Le décret AirbnB, datantdu 1er décembre 2017, oblige les loueurs de logements parisiens à se munir d’un numéro d'enregistrement auprès de la mairie et à le faire figurer sur l’annonce. Cependant, d’après l’étude du Figaro sur près de 54000 annonces parisiennes, seulement 20 % sont conformes.

Malgré une grande campagne de communication, la mairie de Paris échoue à régulariser les 60000 logements parisiens AirbnB. De fait, il est encore facultatif pour les utilisateurs de préciser le numéro d’enregistrement sur la plateforme de location.

La mairie de Paris prévoitdes sanctions contre AirbnB

Des amendes qui s’échelonnent de 25000 à 50000 euros par annonce non conforme pourraient être annoncées dans les semaines à venir. Mais selon Ian Brossat, l’adjoint au maire de Paris, l’objectif principal est de lutter contre les plateformes qui ne respectent pas le décret, plutôt que de sanctionner les propriétaires.