Vous ne mangerez plus d'oeufs issus de poules élevées en batterie d'ici 2022

Le contenu de cette page est optimisée pour un chargement ultra-rapide via Google Amp. Pour accéder au site mobile, cliquez-ici

Le dimanche 19 février 2018, le Ministre de l’Agriculture Stéphane Travert a annoncé que les œufs coquilles seront obligatoirement issus de poules élevées en plein air d’ici 2022.

Les œufs de poules élevées en cage seront bannis

C’était l’une des promesses de campagne d’Emmanuel Macron, les œufs ne proviendront plus d’élevage en batterie, ni au sol ou en volière. Dimanche 19 février, Stéphane Travert a indiqué dans le Grand Rendez-vous d’Europe 1 – CNews - Les Echos que ce changement sera en vigueur en 2022.

L’industrie agro-alimentaire aura 4 ans pour modifier un mode de production basé à 69% sur l’élevage en batterie. Seuls 18% des œufs sont issus d’élevage en batterie, et 7% d’une agriculture biologique. Il conviendra alors aux distributeurs de participer à ce changement en choisissant de ne plus vendre d’œuf de poule élevée en cage. Monoprix le fait déjà depuis deux ans et Carrefour s’y est engagé d’ici 2020.

9 Français sur 10 opposés à l’élevage en batterie

D’après une étude réalisée par YouGov pour L214 le 9 février 2018, 89% des sondés se disent favorables à l’interdiction de l’élevage en cage des poules en France. Comme le souligne l’association Ethique et Animaux, les conditions d'élevage en cage sont déplorables : 16 poules en moyenne sont entassées au mètre carré, ne voient pas la lumière du jour et sont abattues après un an de ponte.

L'élevage en batterie ne devrait pas toutefois disparaitre, et ce malgré les mesures gouvernementales. En effet, l'Etat s'engage à bannir les œufs coquilles issus de poules qui ne sont pas élevées en plein air, mais n'applique pas cette interdiction aux produits transformés à base d'œufs comme les gâteaux.