La France a été visée par 13 cyberattaques majeures en 2017

Le contenu de cette page est optimisée pour un chargement ultra-rapide via Google Amp. Pour accéder au site mobile, cliquez-ici

Activités militaires, de l'énergie, de l'industrie, des télécommunications, de la finance ou encore de l'alimentation : les pirates ciblent des secteurs clefs des pays du monde entier. Et la France aussi s’est trouvée, à plusieurs reprises, dans leur collimateur, d’après des informations du Figaro.

La France dans le viseur des pirates

Il n’y a pas que les particuliers,ou les entreprises, qui peuvent être lescibles de pirates numériques. Les Etats aussi. En 2017, la France a ainsi été la cible de treize cyberattaques majeures, d’après les informations du Figaro, soit quatre de plus qu'en 2016.

Le quotidien évoque « une guerre souterraine, clandestine et sans règles, qui prospère sous des formes de plus en plus élaborées », avec des « enjeux qui peuvent mettre en péril la souveraineté de la nation ».

Face à ce nouveau type d’ennemis, le gouvernement tente de s’armer. Deux cents experts ont mis au point pour la première fois une Revue stratégique de cyberdéfense, présentée ce lundi 12 février par le Secrétaire général de la défense et de la sécurité nationale (SGDSN), à la demande du Premier ministre Édouard Philippe.

Le pouvoir déstabilisateur des fake news

Ce livre blanc insiste sur « la montée en puissance des actions de propagande ou de déstabilisation », les fameuses fake news qui pullulent désormais, sur les réseaux sociaux notamment. Il s’agit là d’une forme de sabotage informatique, potentiellement déstabilisateur, y compris pour des régimes en place.

Le rapport évoque dès lors la nécessité de renforcer la sécurité des systèmes d'informations.

Pour mémoire, la menace d’origine « cyber » a été mise en exergue pour la première fois dans le Livre blanc sur la défense et la sécurité nationale, approuvé par le Président de la République en 2008.