Le porte-parole du gouvernement favorable à l'ouverture des commerces le dimanche à Paris

Le contenu de cette page est optimisée pour un chargement ultra-rapide via Google Amp. Pour accéder au site mobile, cliquez-ici

Il veut décidément devenir maire de Paris dans deux ans ! Benjamin Griveaux, actuel porte-parole du gouvernement et proche du président de la République, s’est prononcé en faveur de la possibilité pour tous les commerçants parisiens qui le souhaitent d'ouvrir leurs portes le dimanche.

Ouvrir ou ne pas ouvrir le dimanche : chaquecommerçant choisira

Actuellement, un commerçant officiant à Paris n’a le droit d’ouvrir son magasin que douze dimanches par an. Sauf si sa boutique se trouve au cœur d’une desonze zones touristiques internationales de la zone (ZTI) instituées par la loi Macron de 2015, auquel cas il peut ouvrir tous les dimanches de l’année, à sa guise.

Mais Benjamin Griveaux, porte-parole du gouvernement et probable candidat à la mairie de Paris aux élections municipales de 2020,a déclaré récemment sur BFM TV qu’il ne serait « pas choqué (...) à l'idée qu'on puisse avoir cette ouverture dominicale généralisée dans Paris et où on laisse le choix au commerçant d'ouvrir ou de ne pas ouvrir ».

Créer des emplois à Paris

Il en va selon lui du « bon sens » des commerçants, « qui savent le mieux s'il est intéressant pour eux ou pas d'ouvrir dans tel ou tel quartier de Paris ». Cela permettrait en outre, selon son camp, de créer des emplois supplémentaires.

Le gouvernement estime ainsi que les 21 ZTI créées dans l’Hexagone auraient permis de créer un peu plus de 10.000 emplois en moins de trois ans.