Une nouvelle mesure pour les victimes de fraude à la carte bancaire

Le contenu de cette page est optimisée pour un chargement ultra-rapide via Google Amp. Pour accéder au site mobile, cliquez-ici

Regarder ses comptes, et découvrir qu'ils ont été tout ou partie vidés par un escroc. Cela arrive à des centaines de milliers de gens en France chaque année.Bonne nouvelle,une nouvelle directive européenne, destinée à mieux protéger les épargnants,vient d’entrer en vigueur.

Le montant de la franchise largement baissé

Depuis le 13 janvier 2018, le titulaire d'une carte bancaire perdue ou volée, victime d'une fraude, doit payer une franchise de 50 € pour les opérations effectuées avant opposition (au delà de 50 €) et pour lesquelles le code confidentiel de la carte a été utilisé.

Auparavant, cettefranchise étaitde 150 €.Grâce à la directive européenne baptisée DSP2, le montant de la franchise diminue donc de 100 €.

Aucun remboursement pour un vol inférieur à 50 €

Pour mémoire, jusqu'à 50 € dépensés suite à un vol ou à une perte de carte, il n'y a aucun remboursement prévu (en cas d'utilisation du code de la carte).

Néanmoins, il n'y a pas de franchise à payer lorsque la perte ou le vol de la carte n'a pas pu être détecté avant la fraude ou lorsque la perte de la carte est le fait de la banque émettrice.

Le montant de la fraude sur les cartes en France a diminué de 4 % en 2016 par rapport à l'année précédente, à 399 millions d'euros, y compris en ligne, selon l'Observatoire de la sécurité des moyens de paiement de la Banque de France. Une première depuis la publication de statistiques à ce sujet en 2004 ! Cette baisse serait due essentiellement à la mise en place de mécanismes renforcés d'authentification.