Netflix rachetée par Apple ? Pas impossible

Le contenu de cette page est optimisée pour un chargement ultra-rapide via Google Amp. Pour accéder au site mobile, cliquez-ici

La réforme des impôts votée par l’administration Trump et qui a été grandement célébrée par les entreprises risque de créer des remous : elle va permettre aux géants de rapatrier d’énormes sommes d’argent, les sommes qu’ils ont déposées et stockées off-shore. Apple, notamment, pourrait récupérer des centaines de milliards de dollars… et il faudra bien qu’elle en fasse quelque chose.

Une taxe de 10 % sur l’argent off-shore

Si la réforme a surtout baissé les taxes sur les entreprises, elle offre une sorte d’amnistie fiscale aux multi-nationales : elles vont pouvoir récupérer à moindre coût l’argent déposé à l’étranger. Pendant une durée limitée, la réforme fiscale ne va taxer qu’à 10 % les sommes rapatriées contre près de 40 % en temps normal. L’occasion pour les géants, notamment les GAFA, de faire rentrer au pays les milliards qui sont déposés à l’étranger, dans des paradis fiscaux entre autres.

Apple intéresse de fait les analystes : la première capitalisation mondiale en Bourse est extrêmement riche. La firme de Cupertino a un trésor de guerre estimé à 250 milliards de dollars dont elle ne fait rien. Elle aurait dû payer près de 100 milliards pour rapatrier ce cash mais avec cette réforme elle ne paierait qu’entre 25 et 30 milliards. Une véritable aubaine qui pourrait la convaincre, comme d’autres, à faire rentrer cet argent à la maison.

Netflix dans le collimateur d’Apple ?

Rentable, Apple n’a pas besoin de cet argent pour son fonctionnement interne. Le groupe devrait, en toute logique, se lancer dans des acquisitions majeures s’il décide de rapatrier plus de 200 milliards de dollars. Deux analystes de la banque Citi estiment que Netflix pourrait être une option.

Dans une note diffusée début décembre 2017, Jim Suva et Asiya Merchant ont étudié les possibilités d’Apple. Disney en faisait partie mais cette hypothèse est tombée à l’eau car Disney a annoncé le rachat des studios 21st Century Fox, à la surprise générale, et il est difficile de croire qu’elle va penser à se vendre après une telle opération. Et ce même si Disney, valorisée environ 170 milliards de dollars, reste dans les possibilités d’Apple qui aurait rapatrié près de 220 milliards.

Netflix, au contraire, est l’option la plus probable si on pense à des rachats majeurs. Suva et Merchant donnaient une probabilité de 40 % à ce rachat et pour cause : Netflix ne vaut « que » 83 milliards de dollars, moins de la moitié du cash disponible d’Apple. Surtout, le géant de Cupertino a affiché sa volonté de se lancer dans le streaming vidéo dont Netflix est le leader, en commandant plusieurs séries et en investissant 1 milliard de dollars.

Apple n’a pas annoncé de date pour son service mais il pourrait être lancé dès 2018… à moins que le géant de Cupertino ne décide de faire plus simple : racheter Netflix et utiliser cette plateforme.