Spotify visée par une plainte pour 1,6 milliard de dollars

Le contenu de cette page est optimisée pour un chargement ultra-rapide via Google Amp. Pour accéder au site mobile, cliquez-ici

Le leader mondial du streaming musical Spotify commence l’année 2018 avec une très mauvaise nouvelle: une plainte qui pourrait bien lui coûter très cher. La plainte a été déposée, selon le magazine Variety, en Californie par une grande Major de la musique: Wixen Music Publishing. Des milliers de chansons sont en cause.

Un problème de licence pour des chansons de grands noms de la musique

Le risque, pour Spotify, est de taille car la plainte concerne des géants de la musique. Wixen Music Publishing dispose des licences d’artistes comme Janis Joplin, Missy Elliott ou encore les Beach Boys et Neil Young. Environ 200 artistes sont concernés et des milliers de chansons, disponibles sur Spotify en écoute libre (via un compte gratuit ou un compte payant) sont visées.

Selon Wixen, Spotify aurait permis à ses utilisateurs d’écouter ces musiques sans la bonne licence. La faute, selon la Major, au fait que Spotify ne fait pas tout le nécessaire pour identifier les ayants-droits des artistes une fois que la start-up achète la licence de diffusion auprès des labels. Résultat: certains ayants-droits sont exclus de certaines chansons et donc de leur revenu de la diffusion en streaming.

Plainte et contre plainte

La plaitne, déposée le 29 décembre 2017 auprès de la Cour fédérale de Californie, est la suite d’une autre plainte que Spotify a réglée à l’amiable en versant 43 millions de dollars aux artistes. Une affaire qui remonte à mai 2017. Pour Wixen, comme le rapporte Variety, ce montant ne compense pas le manque à gagner de ses clients.

Spotify a déposé une plainte en réponse à la plainte de Wixen dans laquelle la start-up estime que Wixen n’a pas donné assez de temps aux artistes qu’elle représente pour décider si faire partie des personnes représentées. Difficile de dire si cette nouvelle plainte permettra de bloquer la première mais, en attendant, c’est un souci majeur pour Spotify.

Wixen a demandé des dommages pour 1,6 milliard de dollars alors que l’entreprise n’est pas encore rentable: en 2016 ses pertes ont été de 539 millions d’euros malgré 50 millions d’abonnés payants dans le monde.

Devoir payer 1,6 milliard de dollars en dommages et intérêts pourrait donc rendre la vie impossible à Spotify et, tout du moins, rendre très problématique l’introduction en Bourse que la start-up a prévue pour 2018. Avec une telle plainte sur le dos, s’introduire en Bourse risque d’être un flop.