Wiko entièrement racheté par son collaborateur chinois

Le contenu de cette page est optimisée pour un chargement ultra-rapide via Google Amp. Pour accéder au site mobile, cliquez-ici

L’entreprise française de smartphone a été entièrement reprise par son partenaire chinois Tinno le 8 février 2018. La firme basée à Marseille compte étendre son influence sur le marché mondial sans compromettre son activité en France.

Une nouvelle étape pour Wiko

Créée il y a 6 ans par Laurent Dahan et Michel Assadourian, la société Wiko Mobile s’est rapidement imposée sur le marché français pour devenir le numéro deux en ventes de mobile hors forfait depuis 2013. En 2017, elle possédait encore 17,4 % de parts de marché hors opérateurs. Cependant, la marque qui s’était spécialisée dans les mobiles et smartphones à bas prix a dû récemment faire face à la concurrence plutôt rude d’Archos et des marques chinoises Honor, Oppo et Huawei.

Wiko et son collaborateur Tinno ne comptent pas se limiter au marché européen. La fusion entre les deux firmes réalisée le 8 février 2018 fait partie de cette stratégie, selon Laurent Dahan. Tinno possédait déjà 95 % de la société française et n’avait pas intérêt à la laisse tomber. En effet, Wiko représente actuellement 50 % de la production de smartphones de Tinno. Les deux marques avaient réussi ensemble à se hisser parmi les premiers vendeurs européens de smartphone et envisagent désormais de s’étendre mondialement.

Quelles conséquences pour la marque?

La première conséquence apparente est un jeu de chaise musicale entre les PDG. James Lin, fondateur de Tinno, prend logiquement la présidence du groupe, tandis que Laurent Dahan devient senior vice-président en charge du développement et Michel Assadourian vice-président en charge des affaires publiques. Un nouveau vice-président a également été nommé: Julien Heang, le franco-chinois notamment passé par L’Oréal et Danone.

Le rachat de Wiko par la société chinoise ne devrait pas avoir d’impact négatif sur ses emplois en France. La firme basée à Marseille compte actuellement plus de 500 employés, dont 220 en France, et pourrait au contraire créer de nouveaux postes dans les années à venir.

A long terme, l’objectif est de faire de Wiko un acteur majeur sur le marché mondial du smartphone. Pour ce faire, la marque va tenter de conquérir les marchés chinois et américains. Il n’est pas non plus à exclure que le groupe spécialisé dans le smartphone à bon rapport qualité-prix diversifie son offre.