Bourse : les singes réussissent mieux que les traders
Sur les 43 années choisies pour cette étude de la Cass Business School, les singes se sont révélés de bien meilleurs traders que les humains ! cc/flickr/Fat Steel Panda

Incroyable non ?

 

Selon une étude de la Cass Business School, publiée lundi, les choix d'investissements boursiers, le trading, rapporteraient d'avantage si l'on mettait un singe aux commandes, qui effectuerait des actions totalement par hasard !

Le résultat de cette étude fera sûrement rire les traders de nos Bourses européennes, certains de leur supériorité et de leurs connaissances des marchés, face à un animal, certes pas bête, mais pas suffisamment évolué pour passer des ordres boursiers. Pourtant, à y regarder de plus près, ils devraient ne pas rire bien longtemps et peut être même s'inquiéter pour l'avenir de leur métier.

En effet, selon le résultat de l'étude réalisée par l'université londonienne, si l'on constitue des indices boursiers de manière purement aléatoire, comme ceux qu'un singe pourrait faire, on obtient alors des performances bien supérieures à celles des humains. Andrew Clare, le professeur à l'origine de cette étude explique qu'ils ont "réalisé une simulation informatique consistant à sélectionner et à pondérer aléatoirement un échantillon de 1000 actions, ce qui revient à évaluer les capacités d'un singe en matière d'investissement sur le marché."

L'étude se base ainsi sur des éléments de données collectés tous les mois, entre 1968 et 2011, aux Etats-Unis. Une procédure de sélection, qui, pour accentuer le côté aléatoire de la chose, a été répétée 10 millions de fois.

Résultat des courses, la quasi-totalité des 10 millions de monkeys-traders a réalisé de meilleures résultats que les indices réalisés par des traders classiques…  

 

Jean-Baptiste Le Roux est journaliste. Il travaille également pour Radio Notre Dame où il s'occupe du site Internet. Il a travaillé pour Jalons, Causeur et Valeurs Actuelles avec Basile de Koch avant de rejoindre Economie Matin, à sa création, en mai 2012. Il est diplômé de l'Institut européen de journalisme et membre de l'Association des Journalistes de Défense.


Ecoquick

Prev Next

Dette publique : 3 français sur 4 ne croient pas au plan d'é…

Le plan d'économies présenté par Manuel Valls a du mal à prendre auprès de ses propres troupes… mais également chez les Français. Un so... Lire la suite

Les conditions de travail se sont détériorées pour près de d…

Les effets de la crise économique ne se font pas seulement ressentir dans le portefeuille des ménages mais également sur le lieu de tra... Lire la suite

Une entreprise sur deux compte embaucher en 2014

Si c’était réellement le cas, les problèmes de chômage du gouvernement seraient donc bel et bien résolus ! D’après une note de l’Apec, ... Lire la suite

S'inscrire à la newsletter

   
Economie Matin
CAC40 4,479.54 ▲28.46 (0.64%)
DowJones 16,501.65 0.00 (0.00%)
Nikkei $14,346.66 ▼58.33 (-0.40%)
INDEXEURO:PX1

CAC40

Company ID [INDEXEURO:PX1] Last trade:4,479.54 Trade time:6:05PM GMT+2 Value change:▲28.46 (0.64%)
INDEXDJX:.DJI

DowJones

Company ID [INDEXDJX:.DJI] Last trade:16,501.65 Trade time:4:32PM EDT Value change:0.00 (0.00%)
INDEXNIKKEI:NI225

Nikkei

Company ID [INDEXNIKKEI:NI225] Last trade:$14,346.66 Trade time:9:04AM GMT+9 Value change:▼58.33 (-0.40%)

Les + lus

Smartphone et tablette

economie matin-300x520

A la Une

Une entreprise sur deux compte embaucher en 2014

Une entreprise sur deux compte embaucher en 2014

Si c’était réellement le cas, les problèmes de chômage du gouvernement seraient donc bel et bien résolus ! D’après une n...