Rapport Gallois : des signes forts pour l’innovation
    Par
  • vendredi 9 novembre 2012 06:15
  • A vous de réagir
  • S'inscrire à la newsletter
  • Taille de police Réduire la taille de la police Réduire la taille de la police Augmenter la taille de police Augmenter la taille de police
  • Imprimer
  • E-mail



Le seuil de 3,5 fois le SMIC recommandé par Gallois pour baisser les cotisations n’a pas été retenu par le gouvernement. cc/flickr/Images_of_Money

Le rapport Gallois, tout comme le rapport du FMI publié le même jour, dresse un état des lieux alarmant de la situation de l’industrie et de l’économie en France, dont l’origine est attribuée au manque de compétitivité des entreprises.

 

Forte de son expertise dans le management des coûts auprès de plus de 1 000 entreprises françaises de toute taille, Lowendalmasaï commente plusieurs orientations du rapport Gallois et les mesures annoncées par le gouvernement. Favoriser l’innovation : Lowendalmasaï salue la volonté de sanctuariser pour 5 ans les dispositifs qui favorisent l’innovation et le financement des entreprises, notamment le Crédit Impôt Recherche.

Le besoin de stabilité juridique en matière de financement de l’innovation est de nouveau reconnu, et il est même proposé de préfinancer le CIR pour les PME à travers la BPI. Les commandes publiques devront par ailleurs concerner les PME et ETI innovantes à hauteur de 2 %. Basculer vers une fiscalité verte : Ce volet est décevant, car on aurait pu imaginer un dispositif plus ambitieux que le simple maintien de la CET1 , qui repose sur la CVAE2 et la CFE3.

Cette CFE, de même que la TFC4 qui a globalement la même assiette, devrait selon Lowendalmasaï être "verdie" de sorte que l’entreprise verrait le montant de son impôt décroître avec la réduction de son empreinte environnementale. Diminuer les cotisations sociales : Lowendalmasaï regrette que le seuil de 3,5 fois le SMIC recommandé par Gallois pour baisser les cotisations n’ait pas été retenu car il aurait permis à certains secteurs stratégiques de bénéficier d’une bouffée d’oxygène.

Le gouvernement n’envoie pas de signal fort en la matière en limitant les allègements aux salaires inférieurs à 2,5 SMIC, qui étaient déjà couverts par les allègements dits "Fillon" jusqu’à 1,6 SMIC. Lowendalmasaï regrette également le recours à un "crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi" plutôt qu’une véritable baisse des cotisations sociales. Ce crédit d’impôt rendra encore plus compliqué l’environnement fiscal des entreprises déjà illisible pour beaucoup d’entre elles, ne sera effectif qu’a posteriori et risque de ne bénéficier qu’aux entreprises qui auront les ressources pour mettre en œuvre ce nouveau dispositif.

Améliorer les relations entre fournisseurs et grands groupes : Lowendalmasaï salue cette volonté d’amélioration en conditionnant les aides aux grandes entreprises à un travail plus étroit avec les fournisseurs et sous-traitants. Les modalités précises doivent être définies avec la Médiation inter- entreprises, dont Lowendalmasaï est un partenaire.

Il est à noter que l’Etat souhaite se montrer exemplaire en s’engageant à parvenir à un délai de paiement de ses fournisseurs de 20 jours maximum d’ici 2017. Toutefois, les sanctions administratives en cas de non-respect des délais de paiement ne sont peut-être pas opportunes pour des entreprises qui ont des difficultés de trésorerie. 

Pierre Lasry est président fondateur de Lowendalmasaï, un cabinet de conseil en management des coûts. Lowendalmasaï aide ses clients à mieux maîtriser leurs coûts au quotidien, afin d’améliorer dans la durée leur performance, tout en préservant leur capital humain. Nos équipes d’experts spécialisés par secteur d’activité placent la création et l’innovation au cœur de leur action.  Ils suivent en permanence le marché et les évolutions réglementaires pour détecter et inventer de nouveaux leviers d’optimisation des coûts sur cinq domaines principaux : fiscalité, social, achats, besoin en fonds de roulement et innovation. Le cabinet se rémunère en fonction des résultats mesurables et concrets obtenus et de la valeur ajoutée apportée à court, moyen et long terme par l’amélioration des processus, le transfert de connaissances et la construction d’outils de pilotage des coûts. Lowendalmasaï, créée en 1992, est dirigée par son fondateur Pierre Lasry. Lowendalmasaï emploie 425 personnes dans 9 pays : Allemagne, Benelux, Chine, Espagne, France, Grande-Bretagne, Italie, Japon et Portugal. 

 


Ecoquick

Prev Next

Résultat euromillions et MyMillion du vendredi 25 juillet 20…

[MIS A JOUR AVEC LE RESULTAT DU TIRAGE] Voilà quelques tirages que la cagnotte de euromillions ne se laisse par gagner, pour le plus gr... Lire la suite

Code gagnant My Million du vendredi 25 juillet 2014 : une ca…

Une petite somme comme 1 million d’euros ça vous tente pour ce tirage euromillions ? Oui ? Eh bien, c’est encore une fois vot... Lire la suite

Chômage : 10 300 demandeurs d'emploi en plus en juin

Pôle Emploi a dévoilé vendredi 25 juillet les chiffres du chômage pour le mois de Juin. Deux jours après l’adoption des premières mesur... Lire la suite

S'inscrire à la newsletter

   
Economie Matin
CAC40 4,330.55 ▼80.10 (-1.82%)
DowJones 16,960.57 ▼123.23 (-0.72%)
Nikkei $15,457.87 ▲173.45 (1.13%)
INDEXEURO:PX1

CAC40

Company ID [INDEXEURO:PX1] Last trade:4,330.55 Trade time:6:05PM GMT+2 Value change:▼80.10 (-1.82%)
INDEXDJX:.DJI

DowJones

Company ID [INDEXDJX:.DJI] Last trade:16,960.57 Trade time:4:28PM EDT Value change:▼123.23 (-0.72%)
INDEXNIKKEI:NI225

Nikkei

Company ID [INDEXNIKKEI:NI225] Last trade:$15,457.87 Trade time:3:00PM GMT+9 Value change:▲173.45 (1.13%)

Les + lus

Smartphone et tablette

economie matin-300x520

A la Une

Panne SFR : comment l'opérateur mobile va indemniser ses clients

Panne SFR : comment l'opérateur mobile va indemniser ses clients

Opération séduction pour SFR, qui va tenter de se faire pardonner de la grosse panne de ce jeudi avec quelques cadeaux p...