2,5 millions d'enfants SDF aux États-Unis

14,5 %
Aux États-Unis, le taux de pauvreté se situe à 14,5%, soit 45,3
millions de personnes vivant sous le seuil de la pauvreté.

C'est un chiffre effrayant dans ce qui est la première économie mondiale, mais les Instituts américains pour la recherche (AIR) sont formels : aujourd'hui, 2,5 millions d'enfants aux États-Unis vivent dehors.

Un enfant sur 30 est SDF

Ce chiffre effarant, qui représente un enfant sur 30, signe un bien triste record historique. Parmi les régions du pays les plus dévastés en la matière, figurent le Minnesota, l'Iowa, le Nebraska, le Massachussets et le New Jersey. Cinq États plus ou moins touchés par la pauvreté de manière générale : les enfants SDF sont surtout les victimes d'un parc immobilier bon marché peu disponible.

Évidemment, l'épicentre de ce résultat est à chercher du côté de la crise majeure qui a sévi aux États-Unis à partir de 2008. La fameuse crise des subprimes, liée à l'endettement massif des ménages et de l'impossibilité pour les classes populaires de rembourser les emprunts ont poussé les familles dehors, avec comme victimes collatérales les enfants.

La crise comme révélateur

Si l'on rajoute à ce cocktail déjà explosif le nombre de familles mono-parentales déjà fragiles, la différence de traitement entre les ethnies, la violence dans les foyers… On aboutit à ce chiffre qui ne fait pas honneur au pays. Les laissés pour compte de la reprise économique vivent là où ils le peuvent, dans des caves, dans des voitures ou au camping, partout mais certainement pas là où ils devraient être.

Si les adultes sans domicile fixe sont plus ou moins bien pris en charge, tout comme les anciens combattants, la puissance publique a fait bien peu de cas des enfants. Il serait sans doute temps d'y consacrer un peu d'argent…


A découvrir