En 2017, la croissance en France a été meilleure que prévu

0,5 %
Au premier trimestre 2018, la croissance devrait s'établir à 0,5%.

La France a finalement atteint une croissance de 2% en 2017. L'Insee a revu à la hausse son estimation annuelle à la faveur d'un premier trimestre meilleur que prévu. Une bonne nouvelle pour le gouvernement.

La salve de chiffres de l'Insee dessine le portrait d'une France en pleine confiance économique. Ces 2% de croissance finalement enregistrés, soit 0,1 point de plus que la précédente estimation de l'institut, sont le fruit d'un ensemble d'indicateurs tous au vert. Au premier trimestre 2017, l'Insee a finalement calculé une progression du PIB de 0,7% au lieu de 0,6%. Pour les trois autres trimestres, l'estimation ne change pas. En 2016, la croissance avait été de 1,1% seulement, tandis que le gouvernement avait basé sa loi de finances sur une progression de 1,7%.

Bonne surprise

Bruno Le Maire s'attendait néanmoins à une bonne surprise : le ministre de l'Économie avait annoncé que la progression du PIB pouvait être supérieur à l'estimation gouvernementale. Voilà en tout cas qui donne des marges de manœuvres aux pouvoirs publics, ne serait-ce que pour rembourser la dette et demeurer sous le seuil des 3% de déficit voulus par Bruxelles. Le résultat pour 2017 est donc solide, même s'il reste en-deçà de la moyenne dans la zone euro qui s'est établie à 2,5% pour l'année dernière.

Optimisme pour 2018

Et pour l'année 2018 ? L'Insee ne livre aucune estimation pour le moment, exception faite pour les deux premiers trimestres : respectivement 0,5% et 0,4%. L'OCDE a de son côté annoncé une prévision de croissance de 1,8%, contre 1,9% pour le FMI. Le gouvernement, toujours prudent, planche lui sur une hypothèse de 1,7% mais là aussi, rien ne dit qu'une bonne nouvelle ne tombera pas d'ici la fin de l'année…


A découvrir