24 milliards d'appareils connectés en 2020

4
En 2020, le monde comptera 4 appareils connectés par habitant.

En 2020, il y aura 4 appareils connectés par habitant sur la planète. Une croissance largement alimentée par le secteur de l’Internet des objets, qui ne cesse de prendre de l’ampleur, sous l’effet d’une réduction des coûts et d’une plus grande accessibilité à Internet.

4 appareils connectés par habitant

Dans une récente étude, Business Insider estime que plus de 24 milliards d’appareils connectés à Internet seront installés dans le monde d’ici 2020. Cela représente plus de 4 appareils par personne. Cette explosion du nombre de dispositifs connectés serait en grande partie liée au développement de l’Internet des Objets (Internet of Things en anglais ou IoT).

L’IoT renvoie à la connexion entre le monde physique des êtres humains et le monde digital des données (et dans une certaine mesure, des idées humaines). Les ordinateurs, les smartphones, les montres connectées, les tablettes, les vêtements connectés sont des exemples connus de l’IoT. Mais on peut également citer certains outils du quotidien, comme les thermomètres ou les détecteurs de fumée, qui présentent parfois des fonctions intelligentes. Si le champ de l’IoT est encore peu étendu, ou du moins relativement circonstancié, dans les années à venir, l’IoT pourrait révolutionner nos sociétés en bouleversant nos modes de transport, nos façons de travailler, et nos interactions sociales.

La révolution de l’Internet des Objets

Le développement de l’IoT risque fort de connaître un sérieux coup d’accélérateur. En effet, les entreprises et les gouvernements ont pris conscience de son importance et investissent massivement dans ce secteur. En 2015, le gouvernement américain a investi 8,8 milliards de dollars dans l’IoT, soit 1,1 milliard de dollars de plus qu’en 2014. Dans le même temps, le prix des capteurs connectés à Internet, sur lesquels s’appuient la plupart des appareils de l’IoT, est en baisse. L’IoT étant moins coûteux, il devient de plus en plus accessible et se généralise.

Par ailleurs, deux autres facteurs clés favorisent le développement de l’IoT. Tout d’abord, la connectivité à Internet qui se diffuse à grande vitesse. Par exemple, en 2018, l’Etat de New-York aux Etats-Unis fournira un accès à large bande à tous les foyers, y compris ceux situés en zone rurale. Deuxièmement, l’amélioration rapide de la technologie mobile, et l’utilisation de plus en plus répandue d’appareils mobiles à distance. Cette évolution a pour effet de faire baisser les prix et de démocratiser l’accès à Internet. Ainsi, Nokia travaille au déploiement de la 5G en Inde.

Mais l’IoT doit encore relever un défi de taille : ne pas compromettre la sécurité et la vie privée des utilisateurs. Car à mesure que cette technologie se développera, les failles de sécurité risquent de se multiplier. Des piratages de sex-toys, jouets et autres appareils connectés ont éjà eu lieu. Pour éviter que de tels incidents ne se produisent, des solutions doivent dès à présent être conçues et anticipées, afin que l’IoT soit un multiplicateur d’opportunités et non de vulnérabilités.


A découvrir