"28 Gate" à la BBC : la manipulation de l'opinion sur le réchauffement climatique depuis 2006

Trois distingués parlementaires britanniques, membres des trois
principales formations politiques, ont fait l'union sacrée pour lui
adresser conjointement le 14 décembre un courrier solennel dénonçant
une vaste opération de supercherie et de manipulation de l'opinion sur
le réchauffement climatique, au service d'intérêts souterrains depuis
des années. Cette affaire vient d'éclater sous le nom de « 28 gate »
en raison d'un groupe obscur de 28 membres ayant géré cette opération
à la BBC depuis 2006.

EXCLUSIF

 

Alors que deux scandales ont entrainé en deux mois la démission successive de deux directeurs généraux de la BBC, leur dernier successeur à peine nommé n'aura pas eu droit à l'état de grâce. Trois distingués parlementaires britanniques, membres des trois principales formations politiques, ont fait l'union sacrée pour lui adresser conjointement le 14 décembre un courrier solennel dénonçant une vaste opération de supercherie et de manipulation de l'opinion sur le réchauffement climatique, au service d'intérêts souterrains depuis des années. Cette affaire vient d'éclater sous le nom de « 28 gate » en raison d'un groupe obscur de 28 membres ayant géré cette opération à la BBC depuis 2006.

Préjugés, ignorance, crédulité, dissimulation…

Les termes du communiqué publié le 17 décembre par la Fondation indépendante sur la politique du réchauffement climatique (GWPF), et ses trois administrateurs, Lord Lawson (conservateur), Lord Donoughue (travailliste) et la Baroness Nicholson (libérale), n'y vont pas de main morte.

 

On apprend dans leur courrier très dur à Lord Hall, le nouveau directeur général de la BBC, que cette question a été traitée « avec une ignorance considérable des problèmes posés », réduisant les problèmes à des questions simplistes sans rapport, alors qu'aucun consensus n'existe dans la communauté scientifique sur un réchauffement dans les 15 dernières années. La BBC  a pesé vers une seule explication partielle qui déforme la réalité et tend à faire croire à des phénomènes de réchauffement non fondés. Elle endosse une responsabilité considérable dans une gigantesque opération de manipulation de l'opinion.

 

A qui profite le crime ?

Le scandale se révèle sous le nom de « 28 Gate », 28 « personnalités » « experts de haut niveau » mais la BBC a tout fait pour cacher leurs noms et qualités. Pourquoi ? Après quelques investigations, il se révèle que seuls deux spécialistes du climat participaient aux travaux, et encore par hasard… On découvre surtout dans ce groupe des personnalités non scientifiques  intéressées par le développement des énergies renouvelables, (éoliennes, etc..) et deux activistes de Greenpeace pour toute ONG, alors qu'il en existe des dizaines.

La BBC est accusée officiellement de malhonnêteté et de s'être fait manipuler par des intérêts financiers sordides et cyniques

 

Grâce aux campagnes d'opinion sur le réchauffement climatique, un affairisme spéculatif mondial s'est développé à un niveau estimé à 135 milliards de dollars cette année, tout cela uniquement sur la base de quelques communiqués ou de quelques calculs extrapolés… Rien que pour 2012, les polices financières estiment  à 5 milliards d'euros les  fraudes sur les certificats carbone. Ces fraudes ont même provoqué la semaine dernière une descente musclée de 500 policiers au siège de la Deutsche Bank, première banque allemande, jusqu'à son président. Les promoteurs d'éoliennes et d'énergies renouvelables s'engouffrent dans la brèche pour exploiter le filon, mettant ainsi 7 millions supplémentaires de britanniques dans la précarité énergétique avec une augmentation de 40 % de l'électricité en à peine 30 mois.

De nombreux groupes de pression se livrent à des procédés douteux. Le Vice Président de la Commission européenne, chargé de la lutte anti fraude, Siim Kallas, l'a dénoncé dans une communication toujours en ligne, datée du 16 juillet 2007. Les groupes mondiaux d'experts sont manipulés dans tous les sens. Il est possible de faire dire l'inverse et son contraire à propos de leurs travaux du GIEC, eux-mêmes objet d'un « climategate ». Les campagnes de mesure des satellites du Ministère britannique de la Défense depuis 1980, l'une des sources principales de données de ces groupes d'experts, montrent  pour certaines couches atmosphériques un réchauffement mais pour d'autres aussi nombreuses un refroidissement sensible de la température depuis plusieurs années.


A découvrir

Ludovic Grangeon

Ludovic Grangeon est expert conseil en assistance aux entreprises et services publics, partenaire de plusieurs réseaux d’expertise en management et innovation sociale de l'entreprise. Fondateur de l'axe «Entrepreneuriat de l'économie sociale» à l'ESDES Lyon, également membre du comité stratégique national Afnor management et services, il participe régulièrement aux Journées de l’Economie.

Il a successivement exercé dans l'aménagement du territoire, les collectivités locales, en France et auprès de gouvernements de pays émergents, Maghreb, Amérique Latine, Asie, puis à la Caisse des Dépôts et Consignations, direction générale Paris (affaires internationales et recherche) et en région, gérant de portefeuille industriel dans un groupe international de capital risque, ensuite Président et Directeur Général de sociétés Veolia/Dalkia énergie région Sud Est, expert inspecteur auditeur Afnor/Communauté Europénne, puis secrétaire Général du GIE Agirc Arrco.