5 conseils pour mieux gérer votre portefeuille financier



Plus de rendement pour un risque inférieur, c’est ce que souhaitent tous les investisseurs. Pour obtenir des résultats satisfaisants, une dose de risque est toujours nécessaire.

Dans un contexte de globalisation financière actuelle où l’information circule de manière rapide, il est difficile pour les épargnants de trier le bon du mauvais. Le manque d’accompagnement et de conseils avisés des réseaux classiques ne les aide pas à prendre les bonnes décisions en matière d’investissement. Que vous soyez un investisseur débutant ou confirmé, la constitution d’un portefeuille boursier nécessite de suivre certaines étapes incontournables.

1. Définissez vos objectifs et vos attentes

Préférez-vous obtenir une rentabilité faible mais certaine ou accepter la prise de risque dans l’espoir d’élever cette rentabilité ? L’espérance de rentabilité est proportionnelle au risque. Votre profil d’investisseur doit être déterminé avec précision. Posez-vous les bonnes questions quant à votre aversion aux risques et aux pertes mais aussi à votre capacité à maîtriser votre crainte d’avoir des regrets. Ces déclencheurs psychologiques expliquent souvent les mauvaises réactions des épargnants sur les marchés financiers.

2. Investissez du capital dont vous n’avez pas besoin

Lorsque vous investissez en Bourse, la première chose à éviter est de mettre en danger de l’argent dont vous avez besoin : comptes d’épargne, argent destiné à vos enfants, réserves d’urgence… Une autre erreur fréquente chez les débutants est de vouloir se refaire en cas de perte. Or, cela représente un des meilleurs moyens de vous mettre sur la paille.

3. Sélectionnez rigoureusement vos fonds d’investissement

Pour bien structurer votre portefeuille d’actifs financiers, vous devrez vous constituer une liste d’unités de compte basée sur vos convictions personnelles ou sur des informations financières. Il est indispensable de bien comprendre le fonctionnement des actifs choisis, la stratégie des gérants de ces fonds ainsi que leur structure financière. Intéressez-vous également aux valeurs mal évaluées. Parfois, certains titres sont estimés à tort car les investisseurs n’ont pas encore perçu leur potentiel. Une stratégie appelée l’investissement value peut alors être judicieuse. Elle consiste à s’orienter vers des sociétés mal évaluées mais ayant réalisé des exercices bénéficiaires lors des dix dernières années.

4. Favorisez la dispersion et la diversification des fonds sélectionnés

La dispersion consiste à augmenter le nombre de fonds choisis pour répartir le risque sur plusieurs supports. La diversification permet quant à elle de bénéficier du levier de décorrélation. Il s’agit donc de sélectionner les actifs les uns par rapport aux autres pour mieux répartir leur apport marginal. Pour améliorer la structure de votre portefeuille financier, vous devez alors éviter de choisir plusieurs fonds ayant une corrélation trop importante.

5. Veillez à ne pas figer votre portefeuille dans le temps

Peu importe le degré de réussite de votre stratégie d’allocation d’actifs, vous devez prévoir une politique de révision des paramètres pour que votre stratégie ne soit pas figée dans le temps. Même si votre portefeuille vous donne entière satisfaction, il vous faudra rester attentif au maintien de vos indicateurs de diversification afin de ne pas être surpris par un retournement soudain des marchés financiers. Une baisse importante et imprévisible sur les marchés de type krash génère généralement une forte baisse pour les portefeuilles les plus rentables les deux années précédentes. Cela s’explique par le fait que les perspectives de gains poussent les investisseurs à orienter leur épargne sur les fonds offrant les rendements les plus intéressants sans tenir compte de la diversification des positions.

Le trading n’est toutefois pas une science exacte, vous devrez donc rester prudent dans vos prises de décision. 


A découvrir