La 5G sera disponible en France d'ici la fin de l'année

2 %
La consommation électrique devrait augmenter de 2% en France avec
l'arrivée de la 5G.

C’est officiel, la 5G devrait être disponible dans l’Hexagone d’ici la fin de l’année. Les opérateurs téléphoniques vont se départager les fréquences en septembre pour ensuite proposer les premières offres commerciales en novembre ou décembre.

La téléphonie mobile de 5e génération aura pour effet d’offrir des débits Internet vingt fois supérieurs à ce que propose actuellement la 4G et un temps de latence dix fois moins important.  La 5G, contrairement à ce que l’on peut penser, n’est pas uniquement destinée télécharger des films en streaming plus rapidement ou à jouer au casino en ligne à partir d’un smartphone sans noter de différence par rapport à quand l’on utilise un ordinateur. Elle aura de nombreuses applications industrielles : l’usine 4.0, la voiture autonome, la maison connecté, l’e-santé pour n’en citer que quelques-unes. La 5G palliera aux déserts médicaux en développant la télémédecine. Les chirurgiens pourront, grâce à un réseau performant et ultra-sécurisé pratiquer des opérations à distance.

Les opérateurs sur les starting-blocks

Onze blocs de fréquences ont été soumis à un appel d’offres auxquels Orange, SFR, Free et Bouygues Telecom répondu présent.

Les enchères auront lieu entre le 20 et 30 septembre. Le lancement, quant à lui est prévu, si pas de nouvelle vague épidémiologique, en fin d’année. Bouygues aurait souhaité que les enchères soient retardées mais n’a pas été suivi par l’Autorité de régulation des communications électroniques (Arcep). Cependant, elle laisse à chaque opérateur l’initiative du lancement commercial mettant ainsi un terme à l’obligation de devoir couvrir au moins deux grandes villes à l’horizon de 2021.

Cette opération devrait rapporter à l’État environ 2,2 milliards d’euros puis 1% du CA généré.

Coût énergétique et impact écologique

Le coût du développement de la 5G pourrait être assez élevé. Cela est dû au fait que les ondes utilisées, étant plus courtes et sensibles aux obstacles de l’environnement comme les murs, les forêts, l’humidité, etc. nécessitent un réseau d’antennes plus dense. Un équipement 5G consomme trois fois plus d’énergie que la 4G.

Les défenseurs de cette nouvelle technologie mettent en avant sa performance énergétique, ce qui veut dire que la quantité des données progresse dix fois plus vite que l’énergie utilisée.

Ses détracteurs pointent le fait que la 5G entraînera des usages bien plus massifs de données : multiplication des objets connectés et contenus en streaming.  D’après le laboratoire d’idées The Shift Project, la consommation électrique devrait augmenter de 2% en France.

De plus, pour bénéficier du réseau il faudra changer tous les smartphones. Quand on sait que 80% de leur empreinte écologique réside dans le processus de fabrication, il y a matière à se poser des questions. Sans parler des impacts sur la santé qui n’ont pas été encore clairement établis.


A découvrir