La BCE en faveur d'un nouvel objectif d'inflation pour la zone euro

2 %
L'objectif d'inflation doit aujourd'hui être « proche mais inférieur à
2% ».

La présidente de la Banque centrale européenne (BCE), Christine Lagarde, a annoncé, mercredi 30 septembre 2020, la décision prise par l'institution de modifier l'objectif de l'inflation.

Un objectif qui n'avait pas évolué depuis 17 ans

L'objectif qui est « proche mais inférieur à 2% » n'a pas été modifié depuis 2003. Christine Lagarde, présidente de la Banque centrale européenne, a annoncé mercredi 30 septembre 2020 que l'objectif allait évoluer. Si la crise économique de 2008 n'y est pas parvenue, c'est la crise sanitaire qui aura eu raison de l'objectif.

L'objectif actuel avait été fixé à une époque où la hausse des prix faisait frémir la zone euro. Cependant, Christine Lagarde estime qu'il est temps de faire évoluer l'objectif d'inflation en le faisant atteindre des taux supérieurs à 2% et en le rendant plus compréhensible aux yeux des Européens. « Nous devrions avoir un objectif d'inflation que le public peut facilement comprendre », a déclaré la patronne du FMI.

De nouvelles mesures de calcul de l'inflation

S'il doit être plus facile à appréhender, le nouvel objectif devra également prendre en compte de nouveaux facteurs. Pour le moment, il ne prend en considération que les prix à la consommation et n'inclut pas les mesures d'inflation des dépenses réelles. Ainsi, le nouvel indice prendra en compte ces mesures pour mieux refléter la réalité économique des habitants de la zone euro. Parmi ces nouvelles mesures, la prise en considération de l'inflation immobilière.

La Banque centrale européenne est loin d'être la seule à avoir pris ce genre de décision. La Banque centrale américaine, plus communément connue sous le nom de FED, a annoncé en août 2020 sa décision de laisser l'inflation dépasser le seuil des 2% afin de préserver et de créer des emplois dans le pays.


A découvrir