Etats-Unis : 3,1 milliards de dollars de taxes sur les importations européennes

25 %
Les Etats-Unis appliquent des droits de douane jusqu'à 25% pour les
importations européennes.

Les Etats-Unis envisagent d’ajouter de nouveaux droits de douane sur les exportations en provenance de France, d'Allemagne, d'Espagne et du Royaume-Uni. Une nouvelle qui pourrait alourdir la lutte commerciale transatlantique durant l’été. 

Un agrandissement de la liste de produits taxés

Parmi les nouveaux produits taxés on retrouve la bière ou encore le gin, les olives et même les camions. Cette annonce a été faite dans une note publiée mardi 23 juin 2020 par les services du représentant américain au Commerce (USTR). La note prévoit également une consultation publique d’un mois devant se terminer le 26 juillet 2020

D’autres produits déjà taxés comme le fromage, le yaourt ou les avions devraient pour leur part voir les droits de douane revus à la hausse. Une annonce qui s’inscrit dans la bataille à laquelle se livrent depuis plusieurs années les Etats-Unis et l'Union européenne au sujet de Boeing et Airbus et de leurs subventions. 

Une escalade dans les taxes

En octobre 2019, l’Organisation mondiale du commerce (OMC) avait déjà autorisé les Etats-Unis à taxer 7,5 milliards de dollars d’importations en provenance de l’Union Européenne. Ainsi des droits de douane allant jusqu’à 25% sont déjà appliqués par les Etats-Unis.

La liste des objets déjà taxés comprend certains fruits et fromages, de la charcuterie mais aussi des vêtements et même des avions et composants aéronautiques. La nouvelle liste dévoilée par la note vise le vin, les pâtes, le roquefort mais aussi la vaisselle et les tubes en acier, un large panel. Cependant l’escalade ne s’arrête pas là. L’USTR prévoit de publier vendredi 26 juin 2020, une troisième liste visant spécifiquement l’Allemagne, l’Espagne, la France et la Grande-Bretagne. Pour ces pays ce sont les olives, la bière ou encore le gin qui sont visés. Des importations qui selon l’USTR, ont représenté en 2018, 3,1 milliards de dollars. 

L’OMC examine également l’apparition de droits de douane européens pour les produit américains. 


A découvrir