Covid-19 : le PIB allemand a chuté de 5% en 2020

5,7 %
La baisse du PIB allemand en 2020 demeure moins forte que celle subie
par le pays en 2009 avec la crise économique (-5,7% du PIB).

Selon les données officielles allemandes publiées par l'Institut de statistique Destatis, jeudi 14 janvier 2021, le Produit intérieur brut (PIB) allemand a chuté de 5% en 2020, la plus grosse chute connue par le pays depuis la crise économique de 2009.

Les prévisions estiment que le PIB allemand a chuté de 5% en 2020

Selon les estimations provisoires de l'Institut de statistique Destatis, parues jeudi 14 janvier 2021, le PIB allemand a connu en 2020 son plus fort recul depuis la crise de 2009. Ainsi, la crise sanitaire a eu un impact fort sur l'économie allemande qui voit son PIB reculer de 5% en 2020. L'Institut précise que « l'économie allemande est entrée dans une profonde récession, après une décennie de croissance ».

Si la chute est forte, les prévisions de l'Institut Destatis sont plus positives que celles avancée par le gouvernement allemand. Ce dernier estimait que la chute du PIB serait de 5,5% en 2020. Si elle reste forte, et est le plus fort recul enregistré depuis onze ans, la baisse du PIB allemand en 2020 demeure moins forte que celle subie par le pays en 2009 avec la crise économique (-5,7% du PIB).

Un nouveau ralentissement économique en décembre 2020

Comme presque l'ensemble des pays du monde, l'activité économique allemande a été fortement ralentie par la crise sanitaire. Au deuxième trimestre de 2020, son PIB a chuté de 9,8%, avant de bénéficier d'une reprise progressive au troisième et quatrième trimestres de 2020. Cependant, la reprise de la pandémie a forcé le pays à mettre un frein à ce retour de l'activité en déclarant la mise en place d'un couvre-feu partiel en décembre, ainsi que la fermeture des magasins considérés comme non essentiels.

Le président de l'Institut de statistique Destatis, Lars Feld a confié au journal allemand Handelsblatt ses prévisions pour 2021. « Si en février ou mars, nous allégeons un peu les restrictions, nous aurons au deuxième trimestre une forte croissance comme cet été ».

Notre voisin allemand s'en sort mieux que la France, qui selon l'Insee a souffert d'un recul du PIB de 9% en 2020, soit presque le double de l'Allemagne. Cependant, l'Insee prévoit une reprise de 6% d'ici à fin juin 2021.


A découvrir