Ça va mieux gare du Nord aussi !! Caténaire de 70 ans d'âge...

31,4 MILLIARDS €
En 2015 la SNCF a réalisé un chiffre d'affaires de 31,4 milliards
d'euros.

Vous vous souvenez sans doute de cette belle séquence de communication dont l’occupant (pour plus très longtemps) de l’Élysée a su nous gratifier pendant tout ce quinquennat pesant.

C’était la séquence du « ça va mieux » satisfait… Il faut dire qu’à ce moment-là, il pensait que, en nous disant que ça allait mieux, même si aucun de nous ne voyait une amélioration, il allait nous faire croire qu’on avait tort et que oui, ça va mieux.

La croissance allait mieux, le chômage allait mieux, le terrorisme allait mieux, la délinquance allait mieux, bref, tout allait mieux dans le pays du « tout-va-bien madame la marquise ».

D’ailleurs, tout va tellement bien qu’un caténaire a fait « rupture » à la gare du Nord. Un de plus dans une longue litanie de problèmes majeurs de qualité des transports en commun dont nos élus, pour beaucoup, se fichent comme d’une guigne tout auréolé de leur voiture de fonction avec chauffeur, des berlines bien confortables.

Des trains pourris, en retard, sans confort pour les usagers, les manants que nous sommes.

Les transports en commun seraient sans doute meilleurs si les mamamouchis les prenaient tous les jours.

Je ne supporte plus le mot « usager » qui raisonne comme une insulte !

D’ailleurs, lisez ces quelques lignes de l’AFP :

« Les usagers de la SNCF connaissaient une série noire à Paris mercredi avec un nouvel arrachage de caténaire qui a interrompu tout le trafic au départ de la gare du Nord en début d’après-midi après un incident similaire sur le RER B la veille.

La circulation de l’ensemble des trains au départ de la gare du Nord (grandes lignes, RER et trains de banlieue) a été totalement interrompue à 13h20 à la suite d’une panne électrique, indique la SNCF sur son site Internet.

Cette avarie fait suite à un arrachage de caténaire, cet ensemble de câbles situés au-dessus des voies qui permet d’alimenter les trains en électricité, précise l’entreprise publique dans un autre message posté sur les réseaux sociaux.

Le trafic du RER B, déjà suspendu depuis mardi matin entre la gare du Nord et l’aéroport de Roissy, est paralysé sur sa partie nord, tout comme les lignes D, H et K et les trains grandes lignes.

– Vétusté du matériel –

Cette nouvelle panne tombe au mauvais moment pour les usagers, incités mercredi à utiliser les transports en commun au deuxième jour de la mise en place de la circulation alternée à Paris et dans sa banlieue en raison d’un pic de pollution.

Elle se rajoute également à un incident distinct de caténaire intervenu mardi matin au niveau d’Aulnay-sous-Bois sur la ligne de RER B, qui traverse l’Île-de-France du nord au sud et transporte près de 900 000 voyageurs par jour, au niveau d’Aulnay-sous-Bois.

L’entreprise publique espérait initialement pouvoir faire redémarrer les trains dès les premières heures du jour sur cette ligne qui transporte près de 900 000 voyageurs par jour du nord au sud de l’Île-de-France.

Elle avait ensuite repoussé la reprise du trafic « au milieu de la matinée », puis « vers midi », et finalement à « 16h00 », les travaux pour réparer la caténaire arrachée, vieille de 70 ans, prenant plus de temps que prévu, a indiqué un porte-parole à l’AFP.

« Certaines pièces n’existent plus dans les catalogues » et « il a fallu refabriquer des pièces à la main sur place, sur mesure, ça a pris du temps », a-t-il expliqué.

70 ans d’âge pour nos réseaux, on se fiche royalement (Ségolène) de nous !

70 ans, c’est tout de même l’âge d’Alain Juppé !! Et c’est aussi l’année 1946 ! Autant dire que c’est vieux comme l’an 40… Que nos plus anciens me pardonnent, et qu’ils ne pensent pas que je me moque. Ils sont plus frais que les caténaires de la SNCF !!

Le problème mes amis, c’est que nous payons collectivement très cher !

Les impôts sont chers.

Les taxes diverses et aussi nombreuses qu’avariées sont chères !

Les prélèvements sociaux sont à tous les niveaux, à tous les étages !

Les tickets de métro sont très coûteux, ceux de train encore plus…

Et dans ce pays, plus rien ne fonctionne, aucun investissement, et des fils, des tuyaux, des machins électriques pour les trains vieux de 70 ans ! Bon sang, 70 ans !

Alors je pose la question : où passe notre argent ?

Où vont tous les sous que nous dépensons collectivement chaque année ?

Tous les ans, tout est de plus en plus cher et tous les ans, la qualité de service baisse.

Regardez les routes !

Les autoroutes qui en plus sont payantes !! Et pas données…

Je ne râle pas.

Je ne dénigre pas.

Je constate en revanche que, chaque jour, dans ce pays, les choses fonctionnent de plus en plus mal. Non seulement nous ne pouvons pas nous en satisfaire, mais en plus c’est le signal d’un effondrement de la France sous sa propre complexité, processus exactement décrit par le professeur Tainter dans son ouvrage L’effondrement des sociétés complexes.

Il s’agit, là aussi, de processus. D’abord lent (sous forme d’une érosion) puis plus rapide, lorsque certains effets de seuil seront franchis.

Finalement, parfois, nous pouvons dire que c’était mieux avant ! Les trains à vapeur, eux, n’avaient pas besoin de caténaires !!

Il est déjà trop tard. Préparez-vous !

Article écrit par Charles Sannat pour Insolentiae


A découvrir


Charles Sannat

Charles SANNAT est diplômé de l'Ecole Supérieure du Commerce Extérieur et du Centre d'Etudes Diplomatiques et Stratégiques. Il commence sa carrière en 1997 dans le secteur des nouvelles technologies comme consultant puis Manager au sein du Groupe Altran - Pôle Technologies de l'Information-(secteur banque/assurance). Il rejoint en 2006 BNP Paribas comme chargé d'affaires et intègre la Direction de la Recherche Economique d'AuCoffre.com en 2011.

Il rédige quotidiennement Insolentiae, son nouveau blog disponible à l'adresse http://insolentiae.com

Il enseigne l'économie dans plusieurs écoles de commerce parisiennes et écrit régulièrement des articles sur l'actualité économique.