SNCF : des Ouigo roses pour des voyages moins chers mais plus lents

65 %
L'objectif est de vendre 65% des billets à moins de 20 euros.

Dès le printemps 2022, la SNCF souhaite lancer des trains grandes lignes classiques entre Paris et Lyon ou Paris et Nantes, grâce à une nouvelle filiale low-cost.

SNCF lance « Ouigo Vitesse Classique »

« Cela s'appelle Ouigo Vitesse Classique, tout simplement », a annoncé Alain Krakovitch sur son compte twitter. Le directeur général de Voyages SNCF annonce « des prix imbattables jusqu’à la dernière minute ». Pour le moment, seulement trois voyages sont annoncés pour ces trains corail roses. Il y en a un de Paris-Bercy à Lyon, passant par Melun, Dijon, Châlon-sur-Saône et Mâcon (entre 4h45 et 5h15 de voyage) et deux de Paris-Gare d’Austerlitz à Nantes, l’un passe par Chartres, Le Mans et Angers, et l’autre par Les Aubrais, Blois, Saint-Pierre-des-Corps, Saumur et Angers (entre 3h30 et 4h15 de voyage). 

Selon Alain Krakovitch, la volonté de « Ouigo Vitesse Classique » est de vendre plus des deux tiers (65%) des billets en dessous de 20 euros. Ceux-ci seront exclusivement disponibles sur Internet. Selon la période, en pointe ou heures creuses, et la destination, les billets coûteront entre 10 euros et 30 euros. Les billets pour les enfants coûteront 5 euros et il sera possible de prendre des options supplémentaires sur les billets de train, comme celle d’avoir des bagages supplémentaires.

SNCF : ne pas perdre le marché

La volonté de la SNCF en présentant cette nouvelle formule semble claire. Face à l’ouverture du réseau SNCF à la concurrence, qui a causé la perte de la ligne Marseille-Nice à SNCF Voyages au profit de Transdev, la filiale voyage de la Société Nationale du Chemin de Fer veut garder des parts de marché sur le territoire français. Christophe Fanichet, le directeur général de SNCF Voyageurs explique également que l’objectif de la SNCF est de prendre des parts de marché aux entreprises de la route comme Flixbus, Blablacar, ou encore des voitures individuelles.

Pour Christophe Fanichet « il s’agit d’augmenter le nombre de Français et d’Européens qui prennent le train » en France. Jeudi 23 septembre 2021, Voyages SNCF a expliqué que « quatre millions de voyageurs ont pris un OUIGO en juillet et en août. C’est à peu près 20% de plus qu’en 2019 ». Ouigo devrait, dès 2023, avoir au moins quatre nouvelles destinations au départ de Paris. Il s’agira de Quimper, de Brest, de Perpignan et de La Rochelle.

 


A découvrir