La SNCF se tient prête et les ministres se contredisent. Le 18h du 17 novembre 2020 de PolitiqueMatin.fr

75 %
Avec le second confinement, la SNCF a réduit de 75% son offre de TGV.

La SNCF se tient prête et les ministres se contredisent. Retour sur l'actualité politique du mardi 17 novembre 2020.

Jean-Baptiste Djebbari appelle la SNCF à se tenir prête pour Noël

Le ministre délégué aux Transports, Jean-Baptiste Djebbari a appelé la SNCF à se tenir prête à préparer ses TGV pour les vacances de Noël. Invité de BFMTV, mardi 17 novembre, le ministre délégué a déclaré : « Je leur ai demandé d'être prêts à compter de la mi-décembre et jusqu'au 4 janvier pour faire circuler 100% de leurs trains et je leur ai demandé d'ouvrir à la réservation tout de suite de manière à donner de la prévisibilité ».

Une demande qui a de quoi choquer puisque le ministre de la Santé Olivier Véran, a une fois de plus appelé à la patience face au confinement, rappelant que Noël pourrait se fêter confiné si la situation sanitaire de la France ne s'améliore pas.

Olivier Véran tempère les ardeurs de Bruno Le Maire

Le ministre de la Santé, Olivier Véran, invité de BFMTV mardi 16 novembre 2020, a tempéré les ardeurs du ministre de l'Économie, Bruno Le Maire, qui envisageait lundi dernier la réouverture des commerces dès vendredi 27 novembre. Ainsi, Olivier Véran a tenu à préciser : « Je ne donne pas de date », avant de poursuivre : « Je n'ai pas d'éléments qui me permettent de penser que nous pourrions les rouvrir le 27 ».

S'il n'a pas encore de date précise à communiquer, le ministre de la Santé a dit souhaiter « que les commerces puissent rouvrir le plus tôt possible », mais bien entendu « dans des conditions sanitaires qui permettent d'assurer la sécurité des Français, au moment où nous aurons déjà suffisamment fait baisser la pression épidémique pour être sûrs que nous ne soyons pas obligés de les refermer quelques jours après ». Alors que les rumeurs enflent, le Premier ministre, Jean Castex, devrait s'exprimer jeudi 26 novembre 2020 au sujet du confinement et de la potentielle réouverture de l'ensemble des commerces.

Le maire de Grenoble Éric Piolle met en garde contre Amazon

Le maire de Grenoble Éric Piolle, signataire d'une tribune intitulée « Stopper Amazon avant qu'il ne soit pas trop tard », a rappelé, sur BFMTV les objectifs du combat contre le mastodonte du e-commerce. « En tant que maire écologiste, en tant que décideur public, je me bats depuis six ans contre le géant américain, je me bats pour les librairies, pour les commerces de villes (…) nous nous mobilisons pour défendre ce qui nous tient à coeur, ce qui fait cet art de vivre à la française et qui ai attaqué massivement par Amazon ».

Le maire a rappelé que si la situation sanitaire du pays devait donner lieu à des mesures, elle ne devait pas engendrer une telle injustice, « ce contre quoi nous luttons, c'est cette injustice absolument incroyable, cette injustice qui tord les tripes des commerçants, des libraires (…) on ne peut pas laisser Amazon détruire nos emplois. Pour un emploi créé par Amazon, ce sont quatre emplois détruits dans nos villes et nos villages ».


A découvrir