Uber : 24 000 voitures autonomes pour s'affranchir des chauffeurs

1,3 MILLIARD $
Uber a perdu plus de 1,3 milliard de dollars depuis le début de
l'année 2017.

Le géant des VTC Uber développe depuis quelques années sa voiture autonome ce qui lui a valu d’être en procès avec Waymo, la filiale d’Alphabet, pour une affaire de données volées. En attendant que ce procès se termine, la start-up milliardaire a donc décidé de faire appel à un constructeur tiers pour développer sa flotte de voitures autonomes.

Des Volvo XC90 autonomes pour Uber

L’annonce risque de faire craindre le pire aux chauffeurs d’Uber mais également aux taxis qui sont déjà régulièrement sur le front contre la start-up : Uber a passé auprès du constructeur Volvo une commande de 24 000 voitures autonomes, modèle XC90. Une commande confirmée par le porte-parole d’Uber au journal Bloomberg.

Du moins, Uber a surtout commandé les voitures tout en demandant des spécificités techniques particulières : c’est Uber elle-même qui devrait les transformer en voitures autonomes grâce à sa technologie maison. Une transformation qui surviendrait entre 2019 et 2021 selon les projets de la start-up : le temps que la réglementation sur ce type de véhicule sans chauffeur soit fixée par les autorités compétentes et que le procès avec Waymo se termine.

Le début de la fin pour les chauffeurs Uber et les taxis ?

Les premiers impactés par cette nouvelle stratégie d’Uber seront ses propres chauffeurs : avec des voitures autonomes la start-up ne devrait plus avoir besoin d’eux. Certes, le remplacement sera progressif, Uber n’a commandé que 24 000 voitures alors que la start-up compte 1,5 million de chauffeurs, mais l’idée est là. A terme Uber ne devrait plus avoir de chauffeurs ce qui devrait lui permettre de réduire ses frais.

Les chauffeurs de taxi aussi peuvent craindre le pire : si Uber ne doit plus payer les chauffeurs car ses voitures roulent toutes seules, la start-up va pouvoir réduire encore le prix des trajets déjà inférieur à ceux des taxis. Or le prix a toujours été l’argument principal d’Uber pour attirer des clients : le réduire encore ne devrait qu’augmenter son succès.

Mais il reste une inconnue : est-ce qu’Uber va parvenir à ses fins ? Alors que Waymo a la technologie la plus aboutie à ce jour, les voitures autonomes d’Uber semblent loin derrière et ses algorithmes ne cessent de faire des erreurs et d’avoir besoin de l’intervention d’un humain pour être performants.


A découvrir