Climat : L'Accord de Paris, encore loin d'être atteint ?

90 MILLIARDS €
Les coût du réchauffement climatique est de 90 milliards d'euros par
an.

Les engagements pris par les pays au niveau national ne représentent qu'un tiers des réductions d'émissions nécessaires à l'horizon 2030 pour respecter les objectifs relatifs à la lutte contre les changements climatiques.

Il faut que les gouvernements et les acteurs non-étatiques fassent preuve d'ambitions à la hausse afin de garantir que les objectifs de l'Accord de Paris sur le climat puissent encore être atteints, selon une nouvelle étude de l'ONU publiée mardi à quelques jours de la Conférence sur les changements climatiques (COP23) à Bonn, en Allemagne.

La huitième édition du rapport annuel de l'ONU sur l'écart entre les besoins et les perspectives en matière de réduction des émissions révèle que les engagements pris par les pays au niveau national ne représentent qu'un tiers des réductions d'émissions nécessaires à l'horizon 2030 pour respecter les objectifs relatifs à la lutte contre les changements climatiques. Les mesures prises par le secteur privé et les mesures à l'échelle infranationales ne se multiplient pas à un rythme qui permettrait de combler cet écart inquiétant, souligne le Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE) dans un communiqué de presse.

L'Accord de Paris vise à limiter le réchauffement climatique en-deçà des 2 degrés Celsius mais un objectif encore plus ambitieux de 1,5 degré Celsius est également suggéré. Atteindre ces objectifs réduirait la probabilité de sérieuses conséquences climatiques nocives pour la santé des êtres humains, pour les moyens de subsistance et les économies du monde entier.

Lire la suite sur RSE Magazine


A découvrir