Accords mondiaux d'entreprises : la difficile généralisation

27 %
Seulement 27 % des entreprises estiment être en capacité de
monétariser leur démarche RSE.

Un temps identifié comme levier idéal pour favoriser la RSE, les Accords mondiaux d’entreprises (AME) peinent à se généraliser. L’Organisation internationale du travail (OIT) a organisé un colloque qui fait un bilan sur la situation.

La ministre du Travail, Muriel Penicaud, a clôturé un colloque qui a fait la part belle aux Accords mondiaux d’entreprises (AME). A l’occasion de l’événement qui s’est tenu à Lyon le 7 février, la ministre a souligné la nécessité de la « régulation sociale de la mondialisation ».

Une étude qui fait le bilan du développement des AME a été largement commentée et à première vue, le bilan n’est pas fameux.

Lire la suite sur RSE Magazine


A découvrir