AccorHotels se diversifie dans la réservation de billets d'avion

4 144
Le groupe AccorHotels possède 4 144 hôtels dans le monde.

Le géant français de l’hôtellerie AccorHotels se lance dans la commercialisation d’offres « hôtel + billet d’avion ». Cette démarche est une évolution logique pour le groupe hôtellier.

Pour vendre des billets d’avion, AccorHotels s’allie avec MisterFly

Après la transformation en juillet 2015 de son site AccorHotels.com en plateforme de réservation accueillant notamment des hôtels indépendants, voici que le groupe annonce se diversifier encore davantage en commercialisant des packs « hôtel + billet d’avion ». Dans un premier temps, les ventes de billets d’avion concerneront une trentaine de destinations seulement, dont de grandes villes américaines et européennes, mais aussi Marrakech, Dubaï, Bali, la Thaïlande et le Brésil.

Cette évolution est rendue possible grâce à un partenariat avec MisterFly, une start-up française lancée en septembre 2015, et dont la spécialité est de négocier des prix très attractifs auprès de compagnies aériennes. Comptant Vente-privée parmi ses principaux actionnaires, elle en fait d’ailleurs un de ces canaux de distribution majeurs.

Le groupe AccorHotels possède 4 144 hôtels dans le monde, qu’il commercialise sous une vingtaine de marques différentes (Novotel, Ibis, Mercure, Adagio, Pullman, Sofitel etc.).

La reconversion d’AccorHotels en site de réservation universel est une démarche logique

L’arrivée d’AccorHotels sur le marché des agences de voyages en ligne n’est pas un hasard, elle est due à deux raisons. Depuis des années, les revenus des hôteliers souffrent de l’émergence des agences de voyage en ligne, tels Booking.com ou Hotels.com. Afin de ne pas perdre en visibilité, les hôtels se doivent d’être présents sur les sites de ces agences en ligne, qui leur facturent des commissions pouvant atteindre 25 % du prix encaissé. Alors, au lieu de subir ce tribut, il est tout à fait judicieux pour une chaîne d’hôtels de se convertir elle-même en agence de voyage en ligne.

D’autre part, aux vues des résultats époustouflants qu’affichent les agences de voyages en ligne, on ne peut qu’être tenté de s’inviter à ce festin. En 2016, The Priceline Group (les sites Booking.com, Kayak, RentalCars.com et Agoda.com) a encaissé 62,34 milliards d’euros de réservations, soit 23 % de plus qu’en 2015, pour un bénéfice de 10,3 milliards d’euros, soit +20 % sur un an. Son principal concurrent, Expedia (les sites Expedia.com, Hotels.com, Trivago, Travelocity, HomeAway et CarRentals.com) a encaissé 66,3 milliards d’euros de réservations, soit 21 % de plus qu’en 2015, pour un bénéfice de 6,39 milliards d’euros, soit +29 % sur un an. Ces résultats, qui font saliver, sont un parfait témoignage du succès du modèle économique des agences de voyage en ligne.


A découvrir