L'activité physique, victime collatérale du confinement

37 %
Pendant le confinement, 37% des Français ont fait moins de sport
comparé à avant le confinement.

Pendant le confinement, les Français ont été nombreux à avoir réduit leur activité physique en dessous des valeurs recommandées, nous apprend une enquête de l’agence Santé Publique France.

1 Français sur 2 a réduit son activité physique pendant le confinement

Les limitations de déplacement et l’isolement imposés par le confinement ont fortement réduit la pratique des activités physiques dans la population, révèle l’agence Santé Publique France. Parmi les 1.170 Français que ses collaborateurs ont interrogés, près de la moitié ont déclaré que leur activité physique a diminué. Par ailleurs, chez 6 personnes sur 10, la durée quotidienne d’activité physique a même été inférieure à 30 minutes.

Quid des activités sportives proprement dites ? Si 37% de nos compatriotes ont en effet fait moins de sport qu’avant le confinement, 45% déclarent ne pas avoir changé leurs habitudes, et 18% ont même augmenté leur pratique sportive.

Le temps passé devant les écrans a augmenté

L’enquête de Santé Publique France nous apprend également que 61% de nos compatriotes ont passé plus de temps assis. Le temps moyen passé assis était de 6h19 heures par jour. Un tiers des personnes interrogées a déclaré passer plus de 7 heures assis par jour.

À la lecture de cette enquête, on apprend aussi que 59% des Français ont passé plus de temps devant un écran. Le temps moyen passé devant un écran pendant le temps libre était de 5 heures par jour pendant le confinement. Parmi l’ensemble des personnes interrogées, près d’un quart a déclaré y consacrer 7 heures ou plus par jour. L’augmentation du temps d’écran est davantage observée chez les jeunes, les plus diplômés, les personnes ayant travaillé à domicile pendant le confinement et les personnes vivant en zone urbaine.


A découvrir