L'Agence américaine de l'environnement (EPA) pourrait disparaître

2000 MILLIARDS $
Selon l'ONU le rechauffement climatique coûterait 2000 milliards de
dollars par an.

Le revirement politique des Etats-Unis sur les questions de climat se confirme depuis l’élection de Donald Trump. Plusieurs élus américains viennent par ailleurs de déposer des propositions de loi demandant tout simplement la suppression de l’Agence américaine de l’environnement (EPA).

Des propositions de loi d’élus américains pourraient donner une orientation radicale de la politique américaine en matière d’environnement et de lutte contre le réchauffement climatique. Dans le sillon de Donald Trump, qui a déclaré à plusieurs reprises que le réchauffement climatique est une invention, ces élus « viennent de déposer plusieurs propositions de loi visant à considérablement affaiblir plusieurs institutions environnementales, américaines ou mondiales » raconte BFM Business . Parmi les propositions, la suppression de l’Agence américaine de l’environnement (EPA) est avancée avec la fin de ses activités prévues pour le 31 décembre 2018.

Au cours de sa campagne électorale Donald Trump ne s’était pas prononcé en faveur d’une dissolution de l’EPA. Le candidat avait simplement promis de réduire drastiquement, s’il était élu, les subventions accordées à cet organisme.


 

Lire la suite sur RSE Magazine


A découvrir