Agences immobilières : les honoraires varient du simple au triple

22 500 euros
Dans un même quartier, l'écart entre le montant des honoraires de
l'agence la moins chère et de l'agence la plus chère atteint 22 500
euros.

Pour la vente d’un même appartement parisien et à services équivalents, les honoraires facturés par différentes agences immobilières vont de 3 % à 8 % du prix de vente, révèle une étude réalisée par Homepilot sur 253 agences immobilières à Paris.

Honoraires : au sein d’un même quartier, un écart équivalent à 5 % du prix du bien

Selon l’étude menée par Homepilot, pour la vente d’un même appartement parisien valorisé à 450 000 euros, les honoraires vont de 13 500 euros TTC (soit 3 %) du prix de vente à 36 000 euros TTC (8 %). L’étude montre que les disparités d’honoraires entre les arrondissements parisiens restent faibles. En revanche, d'importantes disparités existent entre les honoraires pratiqués par différentes agences d'un même quartier. Dans le 4e arrondissement, par exemple, la différence de coût entre l’agence la moins chère et l’agence la plus chère atteint 22 500 euros TTC, soit 5 % du prix du bien.

« Pour des agences immobilières situées à quelques centaines de mètres l’une de l’autre, nous constatons des différences de prix allant jusqu’à 56% pour des prestations équivalentes. Un propriétaire a tout intérêt à faire son comparatif avant de choisir son agent immobilier », commente Gilles Bourcy, co-fondateur de Homepilot.

Transparence des honoraires : 59 % des agences étudiées ne seraient pas en règle

Sans surprise, les agences immobilières font tout leur possible pour que le client ait la plus grande peine à connaître le montant précis des honoraires dus. L’étude révèle que 59 % des agences analysées n’affichent pas clairement leurs honoraires sur leurs sites Internet. Cette pratique va à l’encontre de la réglementation, puisque l’arrêté du 10 janvier 2017 relatif à l’information des consommateurs par les professionnels intervenant dans une transaction immobilière indique que les honoraires doivent être accessibles de manière explicite en deux clics maximum.

Par ailleurs, bien qu’il n’y ait rien d’illégal, 71 % des agences étudiées privilégient les honoraires sous forme de barème, avec un taux dégressif par rapport au prix de vente, tandis que 29 % d’entre elles adoptent un taux d’honoraire fixe et invariable. Cette disparité des systèmes de calcul ne facilite bien sûr pas la vie des clients et leur empêche de comparer facilement les différentes offres.


A découvrir