Agrégation d'immunologie et situation préoccupante. Le 18h du 24 février 2021 de PolitiqueMatin.fr

60 %
Près de 60% de Français n'ont pas confiance en l'action du
gouvernement face à l'épidémie

Agrégation d'immunologie et situation préoccupante. Retour sur l'actualité politique du mercredi 24 février 2021.

Richard Ferrand : « Un jour, il pourra briguer l'agrégation d'immunologie »

Le président de l'Assemblée nationale s'est laissé aller à quelques confidences au sujet du président de la République. Ainsi, Richard Ferrand explique qu'Emmanuel Macron « lit tout ce qui sort de scientifique sur le COVID, interroge d'innombrables experts » afin d'être le plus à même de prendre des décisions relatives à la crise sanitaire.

Un tel acharnement d'Emmanuel Macron à rester à jour dans les évolutions des données scientifiques, que Richard Ferrand va jusqu'à blaguer « Un jour, il pourra briguer l'agrégation d'immunologie ». Le président du conseil scientifique Jean-François Delfraissy, a lui aussi réagi à cette volonté du président « A ce rythme, vous allez devenir encore plus spécialiste que nous… ».

Gabriel Attal alerte sur la situation « préoccupante dans une dizaine de départements »

Le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, s'est exprimé mercredi 24 février 2021 après le Conseil des ministres. Il a déclaré que la situation sanitaire était « préoccupante dans une dizaine de départements ». Il a également ajouté qu'il ne fallait pas se relâcher et maintenir « tous nos efforts doivent se poursuivre ».

Un maintien pour « éviter d'avoir à décider d'un nouveau confinement national », Gabriel Attal précise qu'évidemment il n'y a aucune « certitude que nous y parviendrons ». Le porte-parole du gouvernement a profité de cette déclaration pour annoncer que le Premier ministre, Jean Castex allait prendre la parole jeudi 25 février 2021 pour faire un point sur la situation sanitaire du pays et potentiellement annoncer de nouvelles mesures.

Agnès Pannier-Runacher estime qu'il n'y a pas de retard dans la campagne de vaccination

Alors que le laboratoire AstraZeneca a annoncé qu'il ne livrerait que 90 millions des 180 millions de doses prévues au second trimestre, la ministre déléguée à l'Industrie, Agnès Pannier-Runacher, a affirmé qu'il n'y avait pas de retard dans la campagne de vaccination contre le Covid.

Outre cette volonté de rassurer sur le respect du timing de la campagne de vaccination, Agnès Pannier-Runacher a souhaité rassurer les Français sur l'efficacité du vaccin AstraZeneca : « Il y a ce que les gens pensent et ce que les études scientifiques montrent. Les dernières études scientifiques montrent que le vaccin AstraZeneca est très efficace sur les formes graves. Et c'est ce qu'on recherche. »

Emmanuel Macron confirme sa participation à une vidéo de McFly et Carlito

Le président de la République avait lancé un défi à deux youtubeurs français McFly et Carlito, ils devaient réaliser une vidéo sur les gestes barrières et obtenir dix millions de vues. L'objectif est atteint en trois jours seulement. Ainsi, Emmanuel Macron va devoir participer à un concours d'anecdotes avec les deux créateurs de contenus.

Sur son compte Instagram, Raphaël Carlier, alias Carlito a partagé le message du président suite à la réussite du défi : « Bravo. Défi relevé et réussi. Je tiendrai mon engagement. Rendez-vous à l'Elysée ». Les deux comparses ont prévenu que bien que leur invité soit le président de la République les règles du jeu ne changeraient pas « S'il perd, Manu aura un gage. »


A découvrir