Révolte fiscale : blocus de Paris jeudi par les agriculteurs en colère

La FNSEA compte 320 000 adhérents directs et indirects en France.

Sentant la faiblesse du gouvernement sur le projet d'écotaxe, plusieurs corporations tentent de pousser à un enterrement de première classe. Après les routiers, les ambulanciers ou encore les fameux bonnets rouges, c'est au tour des agriculteurs de s'opposer à la contribution et plus largement, à la pression fiscale.

Les principaux syndicats agricoles, FDSEA et JA en tête, appellent à la manifestation pour ce jeudi. Les agriculteurs sont invités rien de moins qu'à faire le blocus de Paris : tous les axes routiers sont concernés par cette déferlante de tracteurs à venir. Les deux syndicats veulent souligner le « ras le bol de la sur-fiscalisation » et veulent « faire entendre la voix d'une agriculture aujourd'hui sacrifiée ».

Embouteillages monstres à prévoir

En vrac, les Jeunes Agriculteurs et la Fédération des syndicats agricoles d'Ile de France protestent contre ce qu'ils appellent un « matraquage tous azimuts », des « réglementations environnementales » jugées trop lourdes, les « contrôles toujours plus nombreux ». La TVA, qui va augmenter en début d'année, ainsi que l'écotaxe -dont l'existence ne tient plus qu'à un fil- sont les catalyseurs de cette fronde paysanne. Ils réclament pour finir la démission du ministre de l'Agriculture, pour « incompétence notoire ».


A découvrir