Auto-entrepreneurs : demandez votre aide de 1.500 euros

1,3 MILLION
il y avait 1,3 million d'auto-entrepreneurs en France en 2019

Face à l’épidémie de coronavirus, la Fédération Nationale des Auto-entrepreneurs et Micro-entrepreneurs (FNAE) a décidé de venir en aide à ses adhérents, en mettant en place un système d’aide plafonnée à 1.500 euros pour palier à la perte d'activité. 

Baisse de 70% du CA 

Le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire, l’a dit "il faut soutenir les entreprises quelles qu'elles soient dans cette dure épreuve". C’est à cet appel à la solidarité économique que la Fédération Nationale des Auto-entrepreneurs et Micro-entrepreneurs a décidé de répondre en mettant en place une aide financière. Ce "coup de pouce" exceptionnel s’adresse aux petites entreprises, micro-entrepreneurs, indépendants et professions libérales (artisans, commerçants, professions libérales et autres agents économiques) réalisant moins d'1 million d'euros de chiffre d’affaires annuel et dont le bénéfice annuel imposable est inférieur à 60.000 euros.

Autre condition, l’activité doit être stoppée par une fermeture administrative entre le 1er et le 31 mars 2020 ou le chiffre d'affaires doit avoir chuté de 70% au minimum en mars 2020 par rapport à mars 2019, si celle-ci existait en 2019. Si l’entreprise a en effet été créée après le 1er octobre 2019, vous ne percevrez pas d’aide financière.

1.500 euros maximum

À noter que le montant versé à ces derniers sera égal à la perte déclarée de chiffre d'affaires en mars 2020, et sera de 1.500 euros maximum. Certaines conditions, en fonction de la date de création, peuvent modifier la somme perçue. Par exemple si celle-ci a été créée avant le 1er janvier 2019, l’allocation ne sera que de 33% de la différence entre les chiffres d’affaires du premier trimestre 2020 et celui de 2019. 

Si vous êtes éligible, vous devez déposer votre demande avant le 31 mai 2020 en y ajoutant une déclaration sur l’honneur que l’entreprise remplit les conditions d’accès, une estimation du montant de la perte en chiffre d’affaires ainsi que les coordonnées bancaires de l’entreprise. Cette aide s’appliquera dès le 1er avril 2020, et non ce n’est pas un poisson d’avril. 

Malgré les règles de confinement mises en place depuis le mardi 17 mars, de nombreux auto-entrepreneurs, comme les livreurs à domicile, continuent leur activité pour toucher un salaire. De plus, les travailleurs non-salariés n’ont pas la possibilité de percevoir un chômage partiel comme le touchent actuellement 1,2 million de Français.


A découvrir