Air France : la nomination d'un possible nouveau PDG fait des vagues

1,488 MILLIARD
Le résultat opérationnel d?Air France-KLM s'est établi l'an dernier à
1,488 milliard d?euros.

Depuis le 15 mai, Air France n’a plus de PDG. C’et actuellement une direction intérimaire qui tient tant bien que mal les rênes de la compagnie aérienne. Le nom sorti du chapeau du comité de nomination est loin de faire l’unanimité.

Qui pour remplacer Jean-Marc Janaillac ? Le comité de nomination d’Air France a mis sur la table le nom de Philippe Capron directeur financier de Veolia Environnement, pour prendre la tête d’Air France. Mais cette proposition ne convainc guère, d’abord en interne : KLM et Delta, deux des plus proches partenaires de la compagnie aérienne, ont fait connaitre leur hostilité. Selon la Tribune, Elisabeth Borne la ministre des Transports aurait aussi fait part de ses réserves quant à ces nomination.

Sans expérience du transport aérien

Bruno Le Maire y est également allé de ses doutes quant à Philippe Capron. Durant l’émission Le Grand Jury RTL/Le Figaro/LCI, le ministre de l’Économie a précisé qu’il ne s’agissait que d’un candidat « parmi d’autres » et que si le directeur financier de Veolia fait partie des « candidats possibles », il n’était pas le seul. Le patron de Bercy a dressé le profil du poste : « Il faut une expérience, il faut une capacité à relancer un dialogue social qui, aujourd'hui, est au point mort, hélas, à Air France. Et puis, il faut être capable de redonner à Air France une compétitivité qu'elle a perdue depuis plusieurs mois ».

Indépendant de l’État

En creux, Philippe Capron n’aurait pas l’expérience nécessaire dans le transport aérien. C’est aussi le sens d’une lettre ouverte rédigée par des syndicalistes à Anne-Marie Couderc, l’actuelle PDG par intérim de la compagnie aérienne. Ils demandent surtout la nomination d’un patron « indépendant » de l’État. 


A découvrir