Air France supprimera 6.560 emplois d'ici fin 2022

15 millions d'euros
Au plus fort de la crise, Air France a perdu 15 millions d'euros par
jour.

La demande ayant chuté fortement ces six derniers mois, Air France prévoit de supprimer 6.560 emplois d’ici fin 2022, a annoncé la compagnie aérienne dans un communiqué.

Air France : l’activité a chuté de 95%

L’épidémie de Covid-19 a mis le secteur aérien à rude épreuve, et Air France a été touchée de plein fouet. Pendant trois mois, l’activité et le chiffre d’affaires d’Air France ont chuté de 95%, et au plus fort de la crise, la compagnie a perdu 15 millions d’euros par jour. Dans ce contexte, la réduction des effectifs est inévitable.

Si la décision sera scellée fin juillet 2020, après des négociations avec le groupe Air France-KLM, Air France a d’ores et déjà émis une estimation. « Pour Air France, les projections des besoins d’effectifs font apparaître une baisse de 6.560 emplois à l’horizon fin 2022 sur un total actuel de 41.000 », fait savoir la compagnie. Car la baisse d’activité s’annonce durable : même sur la base d’hypothèses de reprise ambitieuses, Air France prévoit que le niveau d’activité de 2019 ne reviendra pas avant 2024.

Air France bénéficie d’une pyramide des âges favorable

Comment se feront donc ces suppressions de postes ? Fort heureusement pour Air France, la compagnie compte un grand nombre de personnels âgés de plus de 50 ans. Même en l’absence de plan de départs, plus de 3.500 salariés auraient donc pris leur retraite de toute façon. Quant aux salariés de moins de 50 ans et ayant un projet de reconversion professionnelle, ils quitteront Air France avec une indemnité de départ représentant un mois de salaire par année d’ancienneté. Cet accord doit encore recevoir l’aval de 50% des syndicats représentatifs, et l’éligibilité de chaque salarié à une reconversion professionnelle sera étudiée par la DIRECCTE individuellement.

Au-delà d’un plan de départs, Air France s’appuiera sur « le changement de modèle de son activité domestique, la réorganisation de ses fonctions support et la poursuite de la réduction de ses coûts externes et internes ». Entendez : réduction des vols intérieurs assurés par Air France et HOP! et optimisation des process.


A découvrir