Alimentation : lever le voile sur l'opacité du terme "bio"

7 MILLIARDS €
Le secteur de l'alimentation bio pèse 7 milliards d'euros en France.

Le Bio est partout sans que l’on sache vraiment ce que le terme implique. Le livre « Le Bio, au risque de se perdre » de Frédéric Denhez met les choses au clair avec un panorama complet des questions qui accompagnent cette mode.

Manger bio s’impose comme une tendance stable et non une simple mode. Les magasins bios se multiplient et l’industrie alimentaire a rapidement surfé sur la vague pour ne pas être dépassée. Comme une réaction aux dangers de la malbouffe, le secteur représente aujourd’hui 7 milliards d’euros de chiffre d’affaires pour 3,5% du marché alimentaire.

Mais de quoi parle-t-on quand on croit « manger bio » ? Quelles sont les exigences cachées derrière les différents labels qui fleurissent ici et là ? On se perd facilement entre sincérité des producteurs et la puissance marketing. C’est ici que le livre de Frédéric Denhez intervient providentiellement. « Le Bio, au risque de se perdre » (Buchet-Chastel) arrive à point nommé pour que l’on y voit un peu plus clair sur ce qui se cache derrière les étiquettes.


 

Lire la suite sur RSE Magazine


A découvrir