Bénéficiez-vous des aides auxquelles vous avez droit ?

10 €
Le site Mes-Allocs.fr qui aide à faire valoir ses aides coûte 10 euros
par mois.

Sans le savoir, vous passez peut-être tous les mois à côté d’une allocation ou d’une aide publique à laquelle vous avez droit.. mais que vous n’avez pas demandée.  

Des aides non réclamées

Dans l’immense majorité des cas, c’est tout simplement parce que les ayant-droits ignorent que l’aide existe, ou, ne savent pas comment s’y prendre pour la demander. Une minorité a commencé les démarches et n’est pas allée jusqu’au bout. L’aide la plus méconnue et la moins réclamée concerne les victimes de handicap. 85% des ayants droit à l’allocation éducation enfant handicapé ne la réclament pas. 61% des adultes sont dans le même cas.  

Plus surprenant encore : la moitié des primes d’activité, réservées, donc, aux salariés à temps plein, ne sont pas réclamées. Un tiers de ceux qui pourraient demander le RSA ne le font pas. Une des raisons de ce fiasco est sans doute la sur-numérisation des dossiers de demande d’aide.

Les nouvelles technologies en cause ? 

Là où, autrefois, les ayant-droits passaient du temps avec une assistante sociale qui les aidait à remplir les dossiers, aujourd’hui, la plupart du temps, ils se retrouvent seuls face à une page Internet sur laquelle on leur demande d’envoyer des justificatifs "scannés''. Pas besoin d’avoir fait polytechnique pour comprendre à quel point, certains peuvent être éloignés de cette nouvelle façon de faire, qui déroute parfois même les plus aguerris aux outils informatiques.  

Bon à savoir : une petite start-up s’est positionnée sur ce sujet, et propose de demander des aides à la place des ayant-droits. Bien évidemment, Mes-Allocs.fr n’est pas gratuit : il vous en coûtera 10 euros par mois.  Mais le service prétend récupérer en moyenne un peu moins de 300 euros d’aides par mois. Le calcul est vite fait.  

Réécoutez le Podcast


A découvrir

Jean-Baptiste Giraud

Jean-Baptiste Giraud est le fondateur et directeur de la rédaction d'Economie Matin. Il est également intervieweur économique sur RTL dans RTL Grand Soir (en semaine, 22h17) depuis 2016.

Jean-Baptiste Giraud a commencé sa carrière comme journaliste reporter à Radio France, puis a passé neuf ans à BFM comme reporter, matinalier, chroniqueur et intervieweur. En parallèle, il était également journaliste pour TF1, où il réalisait des reportages et des programmes courts diffusés en prime-time. 

En 2004, il fonde Economie Matin, qui devient le premier hebdomadaire économique français. Celui-ci atteint une diffusion de 600.000 exemplaires (OJD) en juin 2006. Un fonds economique espagnol prendra le contrôle de l'hebdomadaire en 2007.

Après avoir créé dans la foulée plusieurs entreprises (Versailles Events, Versailles+Les Editions Digitales), Jean-Baptiste Giraud a participé en 2010/2011 au lancement du pure player Atlantico, dont il est resté rédacteur en chef pendant un an.

En 2012, soliicité par un investisseur pour créer un pure-player économique,  il décide de relancer EconomieMatin sur Internet  avec les investisseurs historiques du premier tour de Economie Matin, version papier. 

Il a également été éditorialiste économique sur Sud Radio de 2016 à 2018.

 

Jean-Baptiste Giraud est également l'auteur de nombreux ouvrages, dont notamment "Combien ça coute, combien ça rapporte" (Eyrolles), "Les grands esprits ont toujours tort", "Pourquoi les rayures ont-elles des zèbres", "Pourquoi les bois ont-ils des cerfs", "Histoires bêtes" (Editions du Moment) ainsi que "le Guide des bécébranchés" (L'Archipel).