Alternance : notre recette pour recruter et créer du sens, PimpMyApp

485.000
En 2018, ce sont 485.000 étudiants qui sont sous contrat en
alternance.

Partage d’expérience. Nous partageons une vision : apporter du sens à nos métiers est indispensable. Nous sommes respectivement Partner chez Deloitte et Directeur associé de Warren Walter. Depuis 3 ans, nous organisons PimpMyApp, un événement où se conjuguent égalité des chances et innovation. Un tremplin pour de nombreux jeunes de tous horizons, soutenu par plusieurs fleurons français. Une « prépa » intense et gratuite qui ouvre les portes de l’alternance.

La sombre réalité de l’alternance

Quand on parle de ce mode de formation, les premiers sons de cloche s’avèrent a priori positifs. Les chiffres du Ministère de l’Éducation Nationale en attestent. En 2018, ce sont 485.000 étudiants sous contrat. Parfait, ceci étant, le marché est loin d’être complètement rose.

Chaque année, selon des estimations des milliers de prétendants n’accèdent pas aux milliers de postes proposés par des entreprises. Un énorme gaspi, à l’heure où le chômage continue de battre des records chez les jeunes.

Le manque d’expérience, cette marque indélébile

Inspirer confiance aux entreprises est leur principale faiblesse, ça ne date pas d’hier. L’une des causes bien connues, il leur manque quelques lignes convaincantes sur le CV. Une expérience pertinente qui leur permettrait d’obtenir au moins un entretien. La bonne volonté et des jobs d’été ne suffisent pas.

Freins pédagogiques

Quand bien même, des recruteurs téméraires passent outre, ils sont souvent refroidis au niveau des centres de formation. Combien d’établissements n’accordent aucune importance aux besoins des entreprises ? Les rythmes scolaires ou encore la saisonnalité des enseignements en sont les illustrations parfaites. La fréquence des cours, trop rapprochée, est contre-productive. L’alternant est placé dans une situation de pression où mener ses missions convenablement est compliqué, sachant que des attentes planent sur lui.

Et puis, évoquons les nouveaux cursus sans cesse renouvelés d’année en année. L’offre pléthorique rend l’embauche d’un élève tellement illisible.  

L’alternance, un bon investissement

Intégrer un alternant est, pour une entreprise, un investissement, à plus ou moins court terme (s’il y a CDI à la clé). Pour une petite structure, cet investissement représente un risque. Un recrutement raté amène son lot de pertes.

Pour autant, c’est un très bon investissement quand on parvient à lever les blocages évoqués plus haut. L’alternance est sans doute le meilleur outil d’insertion professionnel qui installe des bases de collaborations les plus efficaces.

Comment les entreprises peuvent-elles s’en rassurer ? Comment peuvent-elles favoriser la rencontre avec leurs talents ?

PimpMyApp casse les barrières

C’est autour de ces problématiques que Warren Walter a créé PimpMyApp en 2016. Cet événement porte ses fruits à chaque édition. Le principe, une promo de 25 prétendants aux métiers du numérique intègre les rangs de la Digital Factory de Deloitte pendant quinze jours.

En équipes, ils se voient confier la réalisation d’un projet amené par les partenaires, cette année Accor, Acoss, GRDF, GRTgaz. Coachés, ils partagent un même objectif, à savoir livrer le prototype d’un produit ou d’un service en fin de programme. Comment ont-ils été sélectionnés ? Sur motivation.

À l’issu, les bénéfices sont bien réels. Durant une semaine en mode design sprint, à laquelle une autre s’ajoute de préparation de pitchs, les participants apprennent à s’immerger dans des problématiques concrètes. Au contact d’experts, lors de conférences, ils s’approprient des codes professionnels et musclent leur réseau. Et puis, la finalité, ils ont la possibilité d’ajouter à leur CV une ligne éloquente. Une expérience qui va leur permettre d’être écouté davantage.

Favoriser la rencontre avec ses talents

Si PimpMyApp est avant tout fait pour les participants, ils ne sont pas les seuls gagnants. Pour les partenaires, c’est un moyen de sortir de leur sentier battu, de se voir proposer des solutions inhabituelles, novatrices et applicables.

Nous aussi, en tant qu’organisateurs, sommes gagnants tant ce dispositif apporte de la valeur à nos métiers. Nous ne pouvons que recommander aux entreprises de se l’approprier pour trouver leurs talents et créer du sens.


A découvrir