Amazon : ce sont les clients et les PME qui paieront la taxe GAFA

3 %
La taxe Gafa prévoit de prélever 3% du chiffre d'affaires d'activités
numériques d'Amazon.

L’instauration de la taxe dite Gafa pourrait entraîner l’augmentation des prix dans les prochains jours.

Une taxe impossible à absorber

Ce n’est pas Amazon qui paiera la taxe Gafa qui lui était destinée mais bien ses clients. Le géant du commerce en ligne a décidé d’augmenter sa commission sur les ventes, passant initialement de 15% à 15,45%. L’entreprise s’est justifiée dans un communiqué, assurant qu’elle ne pouvait « absorber elle-même ces nouvelles charges ».

Ce sont donc les PME et les clients qui vont devoir faire un effort sur leur porte-monnaie lors de leur prochaine commande. Selon France-Inter, 10.000 PME françaises qui utilisent ses services seraient concernées.

3% du chiffre d’affaires d’activités numériques

La taxe Gafa, adoptée en France le 11 juillet dernier, prévoit de prélever 3% du chiffre d’affaires d’activités numériques d’Amazon. Il s’agit pour le ministère de l’Économie de répondre à une question de « justice fiscale ». Amazon payant 14 points d’impôts de moins que les autres entreprises.

Le géant américain s’était acquitté d’une somme de 8 millions d’euros auprès du fisc français en 2017. Un montant modeste à la vue de son volume d’affaires estimé à 5,7 milliards d’euros, la même année. Amazon pouvait alors se vanter d’une part de marché de 18,9% de l’e-commerce en France.


A découvrir