Amazon : un bon d'achat de 10 dollars en échange de votre empreinte palmaire ?

17 MILLIARDS €
Amazon a enregistré un bénéfice net mondial de plus de 17 milliards
d'euros en 2020

Combien valent les données biométriques ? C’est la question du siècle. Des milliards, pour les entreprises… mais souvent très peu dans l’esprit des gens. Amazon veut donc profiter de cette différence pour en recueillir un maximum… quitte à donner quelques dollars à celles et ceux qui se prêteraient au jeu.

Amazon One : un scanner palmaire pour payer sans contact (et sans carte)

Fin septembre 2020, aux États-Unis, le géant du e-commerce Amazon présentait Amazon One : un nouvel outil de paiement dans ses magasins physiques Amazon Go dont certains utilisent même le principe de paiement par analyse faciale et IA.

Amazon One, au contraire, se rapproche plutôt d’un système de paiement sans contact classique… si ce n’est qu’il n’y a pas de carte bancaire d’utilisée. Du moins, si : la première fois. En insérant la carte bancaire dans la machine puis en permettant à celle-ci de scanner la paume de la main de l’utilisateur, le système va créer une empreinte biométrique sûre. Si bien que, pour payer ensuite, la simple paume de la main suffira, la carte de crédit pouvant rester tranquillement dans le portefeuille, voire à la maison.

10 dollars pour une empreinte palmaire complète ?

Selon les informations du site Techcrunch, Amazon aimerait inciter les clients de ses magasins Amazon Go à utiliser la paume de leur main, et donc à enregistrer leurs données biométriques. Pour ce faire, le géant de Seattle a prévu une petite incitation financière : un bon d’achat de 10 dollars. Les informations biométriques ainsi collectées sont stockée durant deux ans après la dernière transaction effectuée par le ce système. Mais l’utilisateur, précise Amazon, peut les supprimer à tout moment dès lors qu’aucune transaction en attente n’est en cours de traitement.

Mais 10 dollars, est-ce suffisant ? Les données biométriques sont une mine d’or pour les entreprises qui peuvent, par ce biais, identifier les clients de manière unique et utiliser les informations collectées pour proposer des produits spécifiques ou encore des publicités ciblées. En liant l'empreinte de la paume de la main au compte Amazon, le géant peut donc recueillir des milliers de données supplémentaires, en plus de celles qu’il recueille déjà sur Internet via les cookies et les achats sur sa marketplace.


A découvrir