Amazon Prime Now : Bras de fer entre le soviet de Paris et l'Américain

49 EUROS
Le service Amazon Prime coûte 49 euros par an en France.

Amazon a lancé, jeudi 16 juin 2016, Amazon Prime Now à Paris. Son service de livraison ultra-rapide (moins d'une heure) réservé aux abonnés Amazon Prime (mais payant en supplément) n'a toutefois pas plu à la Mairie de Paris. Dans un courrier adressé au géant américain, Anne Hidalgo annonce la couleur : si Amazon Prime Now fait du mal aux commerçants de la Capitale, il va y avoir des contre-mesures.

"La Ville de Paris sera intransigeante vis-à-vis d'Amazon" et de son service

Le géant américain a fait à Paris ce qu'il a déjà fait dans plusieurs villes américaines et européennes : il a lancé son service de livraison rapide de proximité. En moins d'une heure, en payant un supplément, les abonnés Amazon Prime (qui payent 49 euros par an pour le service) pourront se faire livrer près de 18 000 produits. Parmi ceux-ci, outre les classiques produits de high-tech et autres gadgets, des produits surgelés, des aliments frais... bref : Amazon devient, de fait, un véritable supermarché en ligne avec livraison.

Les habitants de Paris intra-muros et de la petite couronne pourront bénéficier du service... qui risque d'avoir du succès : Amazon Prime Now est disponible tous les jours, de 8 heures à 22 heures, dimanches et jours fériés inclus.

La Mairie de Paris semble en avoir peur : elle a, dans une lettre, annoncé qu'elle surveillera de près Amazon, son service et qu'elle en vérifiera l'impact sur l'économie parisienne. "Cette opération est susceptible de déstabiliser gravement les équilibres commerciaux parisiens"... et c'est surtout pas quelque chose que la Mairie ne veut pas. Et elle est aussi fâchée qu'Amazon n'aie prévenu du lancement que quelques jours auparavant... vue la réaction de la Mairie, on peut penser que le groupe a bien fait de garder l'opération secrète jusqu'au bout.

Amazon Prime Now : "concurrence déloyale" ?

Dans la lettre, la Mairie de Paris estime qu'il va falloir mettre en place des "garde-fous en mesure d'éviter que de tels services ne viennent à constituer une concurrence déloyale à l'égard des commerçants et artisans". Pourquoi une concurrence déloyale ? Car le prix, sur Amazon, est moins cher... et qu'avec la livraison en une heure, descendre dans le supermarché du coin ou se faire livrer, ça devient la même chose...

Pollution des livraisons, qualité de vie des habitants à proximité de son entrepôt situé dans le 18ème arrondissement, politique des ressources humaines : la Mairie de Paris va dépêcher son KGB pour protéger son soviet. Tout sera passé au peigne fin et la moindre infraction sera sanctionnée.

Il ne faudrait pas, non plus, que les Parisiens prennent goût à payer moins cher et se faire livrer à la maison... le coût de la vie à Paris pourrait baisser et alors là, ce serait la porte ouverte à toutes les dérives. Paris pourrait même devenir une ville "abordable" ... le comble !


A découvrir