Le Royaume Uni, 5ème puissance économique mondiale devant la France

4,5 %
L'écart de PIB entre la France et le Royaume-Uni est de 4,5 %, en
faveur des british...

Encore un mythe qui s'effondre, celui de la France, grande puissance économique. D'après les estimations de la Commission Européenne, Le Royaume-Uni est passé devant la France en 2014, avec 2232 milliards d'euros de PIB, contre seulement 2134 milliards pour la France, sachant qu'en France, 57 % du PIB est d'origine publique... L'écart entre les deux pays est de 4,5 %, en faveur des anglais, or, il était identique un an plus tôt, mais cette fois en faveur de la France ! En 2013, le PIB anglais était de seulement 2017 milliards, contrre 2114 milliards d'euros pour la France. Autant dire que nos voisins d'Outre-Manche ont mis la gomme depuis deux ans, et nous dépassent dans la ligne droite sans difficulté, comme si nous étions le pied sur le frein...

N'accablons pas pour autant François Hollande, même si dans ses voeux du 31 décembre, il a bien insisté sur la place de la France dans le monde, cinquième puissance économique mondiale, ce qui donc n'était déjà plus vrai. Si la Grande-Bretagne dépasse si vite la France, c'est aussi en raison de la baisse de l'euro par rapport au dollar. Or, dans le même temps, la livre sterling a repris du poil de la bête face à l'euro, puisque la livre est plus accrochée au dollar qu'à la monnaie unique européenne. Le PIB britannique est gonflé de 126 milliards d'euros par le seul jeu de la parité des monnaies entre elles. De même, l'inflation outre-manche est de 1,5 %, quand elle est inférieure à 1 % chez nous, ce qui là encore augmente "artificiellement" le PIB de 30 milliards, quand chez nous l'augmentation du PIB du fait de l'inflation n'est "que" de 20 milliards.


Le PIB de la Grande Bretagne dépasse celui de la France en 2014

Cela faisait plus de quarante ans que la France dépassait la Grande-Bretagne en terme de PIB. Il sera très difficile à la France de reprendre "sa" place l'an prochain, vu les paramètres économiques totalement contraires, dans les deux pays. D'un côté, la croissance est au rendez-vous, le chômage en baisse, et les prestations sociales, notamment à destination des populations immigrées, sont drastiquement réduites, pour alléger la dépense publique. De l'autre... vous savez. Seul sur le plan du déficit public la Grande Bretagne est moins bonne élève que la France. Mais elle le peut : elle fait financer son déficit public par la Banque d'Angleterre, qui fait tourner les planches à billets à plein régime, comme les américains le font avec le dollar. Et comme la livre sterling est une monnaie désirée.... on achète des bons du Trésor anglais partout dans le monde, finançant ainsi artificiellement l'économie insulaire... That's it.


A découvrir

Jean-Baptiste Giraud

Jean-Baptiste Giraud est le fondateur et directeur de la rédaction d'Economie Matin. Il est également intervieweur économique sur RTL dans RTL Grand Soir (en semaine, 22h17) depuis 2016.

Jean-Baptiste Giraud a commencé sa carrière comme journaliste reporter à Radio France, puis a passé neuf ans à BFM comme reporter, matinalier, chroniqueur et intervieweur. En parallèle, il était également journaliste pour TF1, où il réalisait des reportages et des programmes courts diffusés en prime-time. 

En 2004, il fonde Economie Matin, qui devient le premier hebdomadaire économique français. Celui-ci atteint une diffusion de 600.000 exemplaires (OJD) en juin 2006. Un fonds economique espagnol prendra le contrôle de l'hebdomadaire en 2007.

Après avoir créé dans la foulée plusieurs entreprises (Versailles Events, Versailles+Les Editions Digitales), Jean-Baptiste Giraud a participé en 2010/2011 au lancement du pure player Atlantico, dont il est resté rédacteur en chef pendant un an.

En 2012, soliicité par un investisseur pour créer un pure-player économique,  il décide de relancer EconomieMatin sur Internet  avec les investisseurs historiques du premier tour de Economie Matin, version papier. 

Il a également été éditorialiste économique sur SUD RADIO de 2016 à 2018.

 

Jean-Baptiste Giraud est également l'auteur de nombreux ouvrages, dont notamment "Combien ça coute, combien ça rapporte" (Eyrolles), "Les grands esprits ont toujours tort", "Pourquoi les rayures ont-elles des zèbres", "Pourquoi les bois ont-ils des cerfs", "Histoires bêtes" (Editions du Moment) ainsi que "le Guide des bécébranchés" (L'Archipel).