Covid-19 : les anticorps disparaissent rapidement

4,4 %
En 24 semaines, la proportion des personnes ayant des anticorps
Covid-19 est tombée de 6% à 4,4%.

Les anticorps Covid-19 ont la réputation d’être instables, amenant les scientifiques à considérer que le Covid-19 n’est pas une maladie immunisante. Une nouvelle étude vient aujourd’hui confirmer cette hypothèse et surtout chiffrer le phénomène.

Covid-19 : 26,5% de porteurs d’anticorps en moins en 24 semaines

Plusieurs études l’ont déjà montré : il est possible de contracter le Covid-19 une deuxième fois. Cette maladie, ne serait-elle donc pas immunisante ? Une nouvelle étude réalisée au Royaume-Uni va en effet en ce sens. Les chercheurs ont d’abord cherché des anticorps Covid-19 chez des bénévoles, parmi lesquels il y avait aussi bien d’anciens patients que des personnes qui n’avaient jamais déclaré de symptômes évocateurs du Covid-19. Fin juin 2020, 6% des personnes testées avaient des anticorps. Cette proportion est ensuite tombée à 4,8% 18 semaines plus tard, puis à 4,4% 24 semaines plus tard.

En d’autres mots, en 24 semaines, le nombre de personnes ayant un résultat positif s’est réduit de 26,5% par rapport au nombre de personnes ayant eu un résultat positif lors du premier test. À noter que le test utilisé avait un certain seuil de sensibilité. Si le nombre d’anticorps par gramme de sang était inférieur à ce seuil, le résultat était donné comme étant négatif.

Les seniors auraient le plus de risque de contracter le Covid-19 une deuxième fois

Cette tendance à la réduction du nombre d’anticorps était observée quels que soit la région et l’âge des personnes. Quant à la catégorie socio-professionnelle, les soignants étaient les seuls chez qui une réduction du nombre d’anticorps n’était pas observée. Les auteurs de l’étude font l’hypothèse selon laquelle les soignants avaient été davantage exposés au virus que le reste de la population : cette infection avec une charge virale importante entraînerait une réponse immunitaire plus forte.

Mauvaise nouvelle pour les seniors néanmoins : selon cette étude, les plus de 75 ans sont la catégorie d’âge qui compte le plus de personnes chez qui les anticorps Covid-19 ont disparu avec le temps.


A découvrir