Apple va payer les 13 milliards à l'Irlande mais espère les récupérer

656 DOLLARS
Un smartphone vendu par Apple en 2017 a coûté en moyenne 656 dollars.

L’annonce est de taille puisqu’elle concerne un des dossiers les plus épineux et un des plus gros succès de Margrethe Vestager, la dame de Fer de l’Europe, commissaire européenne à la concurrence : le remboursement, de la part d’Apple, de 13 milliards d’euros de taxes impayées à l’Irlande. Un remboursement pour lequel Apple et l’État irlandais ont fait appel.

Apple va payer l’Irlande

Lorsqu’Apple, puis l’Irlande, ont fait appel de la décision de la Commission Européenne le paiement de ces 13 milliards d’euros, dont une partie pourrait être reversée aux fiscs des Etats-membres de l’UE, avait été mis en suspens. De quoi irriter la Commission Européenne et certaines associations comme Attac en France qui a occupé deux Apple Store de Paris le 2 décembre 2017.

Selon les informations du Wall Street Journal, Apple et la Commission Européenne, entre lesquelles la discussion a continué, ont trouvé un accord : le groupe de Cupertino va verser 13 milliards d’euros à l’Irlande. Naturellement le versement ne se fera pas en une fois mais l’idée est bien là : l’Irlande va commencer à collecter les taxes.

Pour rappel, Apple aurait, selon Margrethe Vestager, bénéficié d’une fiscalité ultra-avantageuse pour installer son QG européen en Irlande : le groupe n’aurait payé que 0,005 % d’impôt sur ses bénéfices entre 2003 et 2014.

L’appel maintenu : Apple espère récupérer l’argent

Si Apple a fait preuve de bonne volonté, la firme de Cupertino n’est pas prête de laisser s’envoler 13 milliards d’euros sans se battre et ce même si les bénéfices nets de l’entreprise sur l’année 2016 ont été de 44,6 milliards d’euros et que le succès annoncé des deux derniers iPhone pourrait faire exploser le bénéfice de 2017.

Apple et l’Irlande n’ont donc pas renoncé à l’appel déposé contre la décision de la Commission Européenne. Apple espère bien évidemment gagner cet appel et retourner le jugement en sa faveur, le but final étant de récupérer la somme versée à l’Irlande d’ici-là


A découvrir