Musique : Apple veut tuer le streaming gratuit

2,2 MILLIARDS €
Apple a racheté Beats et Beats Music pour 2,2 milliards d'euros en
2014

Vous aimez écouter de la musique gratuitement sur Youtube, Deezer ou Spotify ? Oui ? Et bien Apple n'aime pas du tout que vous fassiez ça. Le groupe n'est tellement pas d'accord avec l'idée du "gratuit" qu'il aurait fait pression sur les labels musicaux afin qu'ils mettent un terme aux accords les liants aux plateformes de streaming musical, surtout si ces accords prévoient la gratuité. Sauf que l'Autorité de la Concurrence américaine a eu vent de la chose... et elle n'est pas contente du tout.

 La gratuité... c'est de l'argent perdu

Difficile de penser qu'Apple, malgré sa puissance, réussira à faire plier Youtube, Spotify, Dailymotion ou encore Deezer, mais l'intention est là : tuer la gratuité du streaming musical sur Internet. En particulier chez Spotify : 60 millions d'inscrits et seulement 15 millions d'abonnements payants ? Ça fait 45 millions d'abonnements de perdus à cause de la gratuité ! Impensable pour la machine à cash à la pomme croquée.

A défaut de racheter toutes les plateformes de streaming du monde pour les fermer, Apple a décidé de faire pression auprès des majors. Sauf que l'antitrust américaine, la Federal Trade Commission, et le département de la Justice s'en sont rendu compte. Manque de chance, faire pression pour tuer ses rivaux c'est pas vraiment autorisé par la loi.

Le lancement du service de streaming d'Apple

Mais pourquoi donc Apple fait-il ça ? La marque ne gagne-t-elle pas assez d'argent avec ses iPhones et son Apple Watch ? Non. Car elle veut se lancer dans le streaming musical aussi. Vous vous souvenez ? le groupe a acheté les casques "Beats" à Dr Dre pour 2,2 milliards d'euros en 2014 avec pour but (entre autres) de relancer la plateforme de streaming Beats Music.

Sauf qu'Apple a peur de la concurrence gratuite. On peut penser que tout comme le service de streaming Tidal lancé par Jay-Z la plateforme de streaming d'Apple n'aura pas une seule chanson en accès gratuit. Or Tidal a fait un véritable "flop" notamment à cause de l'absence de gratuité et un abonnement à 19,90 euros, deux fois plus cher que Spotify, leader du secteur.

Mais plutôt que de proposer un service gratuit, il semblerait qu'Apple préfère jouer les gros bras... et tomber dans l'illégalité.


A découvrir