Apple vend moins d'iPhone mais gagne plus d'argent

77,3 MILLIONS
Apple a vendu 77,3 millions d'iPhone durant les trois derniers mois de
2017.

Comment se fait-il qu'en vendant moins d'iPhone à Noël, Apple ait pu tout de même présenter un chiffre d'affaires en hausse ? En vendant son produit vedette plus cher, tout simplement.

En fin d'année dernière, Apple lançait un nouveau smartphone, l'iPhone X, bourré de nouvelles technologies, mais aussi plus cher que ses prédécesseurs : le prix débute en effet à 999 $, ou encore 1 159 $ en France. Du jamais vu pour un iPhone, mais aussi pour n'importe quel smartphone haut de gamme, à quelques exceptions près. Le pari est réussi : le chiffre d'affaires du dernier trimestre, qui s'établit à 88,3 milliards de dollars, est en progression de 12,6% d'une année sur l'autre. Et les bénéfices de 20 milliards sont 12,1% plus importants qu'en 2016 à la même période. Mais les ventes d'iPhone reculent de 1%.

L'iPhone rate les estimations

Alors que Wall Street estimait 80 millions d'iPhone vendus, Apple en a écoulé 77,3 millions « seulement ». Le panier moyen d'un peu moins de 800 $ montre toutefois que les consommateurs ont réservé un très bon accueil à l'iPhone X, puisque ce même panier était 100 $ moins élevé durant Noël 2016. Apple peut aussi s'appuyer sur ses autres activités bien sûr : les ventes d'iPad sont en légère hausse, même si celles de Mac accusent une baisse de près de 5%. Ce sont surtout les services et les accessoires qui permettent à l'entreprise de bénéficier d'une telle fortune.

Des services toujours plus importants

Les services, c'est à dire le stockage en ligne, le streaming musical, les abonnements dans les applications tierces, etc., affichent un chiffre d'affaires de 8,5 milliards : c'est 18% de mieux que l'an dernier. Quant aux « autres produits » (dont l'Apple Watch et les écouteurs audio), ils ont engrangé 5,5 milliards de dollars, une progression de 36,4%. 


A découvrir