Une nouvelle application permet de "cartographier l'environnement sonore"

26,1 %
Samsung détient 26,1 % du marché des smartphones dans le monde.

Tous les possesseurs de smartphone Android pourront bientôt contribuer à un projet de recherche, simplement en enregistrant les bruits qui les entourent. L'objectif ? Établir une cartographie participative de l'environnement sonore.

Exploitant des algorithmes de traitement du signal, l'application NoiseCapture, développée par des chercheurs du CNRS et de l'IFSTTAR, calcule des indicateurs acoustiques lors des déplacements de l'utilisateur. Ces indicateurs géolocalisés sont ensuite reversés anonymement dans une base de données pour élaborer des cartes de bruit au plus près de la réalité, avec un maillage extrêmement dense. Ces cartes de bruit obtenues à l'aide de smartphones pourront être utilisées par les collectivités afin de mettre en place des plans d'actions plus ciblés, pour préserver ou améliorer la qualité des environnements sonores urbains.

L'application NoiseCapture, développé dans le cadre du projet européen ENERGIC-OD, est un projet participatif qui associe des spécialistes en acoustique environnementale et des spécialistes en sciences de l'information géographique, ce qui a permis aux chercheurs de résoudre des problèmes majeurs comme l'interopérabilité, la qualification et la gestion de données issues de sources hétérogènes (niveaux de bruit, données cadastrales, données statistiques sur les populations...).


 

Lire la suite sur RSE Magazine


A découvrir