Arnaques : une hausse de 9% des fraudes sur les chéquiers 

44 %
Le vol/perte représente la première fraude observée pour les chèques
avec un taux à 44%.

Le chèque fait l'objet de plus en plus d'arnaques, selon le rapport annuel de l'Observatoire de la sécurité des moyens de paiement. Elles sont en hausse de 9% en 2017.

Alors que nous évoquions une recrudescence des arnaques à la carte bleue, cette fois la prudence est de mise quant à l'explosion des fraudes liées aux chèques.

Arnaques aux chèques : une hausse de 9% en 2017

L'Observatoire de la sécurité des moyens de paiement a rendu son rapport annuel sur les pratiques bancaires en 2017. La Banque de France alerte sur les escroqueries liées aux paiements par chèque qui ont tendance à se multiplier. Ainsi, même si le chèque est de plus en plus délaissé pour la carte bancaire, les arnaques sont donc en plein essor. 

Pire, le chèque est le seul moyen de paiement pour lequel les fraudes ont augmenté : une hausse de 9% a ainsi été constatée en 2017, ce qui représente  tout de même un montant total de 296 millions d'euros. Les escrocs qui rencontreraient des difficultés avec les cartes bancaires dont l'authentification est de plus en plus forte, opteraient donc pour des arnaques sur les chèques ! 

Le vol et la perte, première fraude observée

Un véritable fléau : plusieurs escoqueries relatives aux chèques sont constatées par l’Observatoire de la sécurité des moyens de paiement en France. Selon le rapport, le vol et la perte représentent la première fraude observée avec un taux à 44%, suivi de près par les falsifications (43%). Or, il s'agit d'un problème puisque, loin d'être mort, le chèque est toujours très utilisé en France puisqu'il sert à payer près de 2 milliards de transactions tous les ans en France.

Si les arnaques se multiplient c'est aussi parce que les banques mettent davantage de temps à réagir. Même si vous encaissez le chèque et que le solde apparaît sur votre compte, il s’avère qu’il s’agit d’un montant crédité « sous réserve ». La banque a un délai de 10 jours ouvrés pour se rendre compte qu’il s’agit d’un faux et retirer l’argent si c’est le cas. De très nombreux arnaqueurs utilisent ainsi des numéros prépayés et impossibles à tracer.

Au final, pour se prémunir d'une fraude, pensez à rédiger votre chèque à l'encre indélébile. Pour les commerçants, mieux vaut également vérifier l'identité de l'émetteur du chèque et qu'il ne soit pas abîmé. Par ailleurs, remplissez vos talons et faites opposition s'il vous manque un chèque.


A découvrir