Coronavirus : des arnaques sur Internet et ailleurs

12
Malgré les 12 cas recensés en France, le coronavirus fait de
nombreuses victimes... d'arnaques.

C’est assez moche mais, somme toute, assez fréquent puisque « le malheur des uns fait le bonheur des autres ». Psychose du coronavirus oblige, les arnaques se multiplient, surtout sur Internet.

Attention au phishing et aux produits bidons

En France, la prévention contre le coronavirus vient de franchir un cap. Le lundi 24 février 2020, les boîtes mail de parents d’élèves ont reçu des messages les invitant à prendre diverses précautions. Des courriers qui ne manquent pas d'inspirer les cybercriminels. En effet, le coronavirus est un excellent filon pour faire du phishing. C’est par exemple le cas des personnes qui ont reçu un pseudo mail officiel de l’OMS et dont le but était de pirater leur compte. Avant de paniquer et de communiquer des informations, pensez à vérifier l'adresse et à scruter des près l'orthographe !

Internet et le cornavirus semblent donc faire bon ménage pour tous les petits malins qui veulent gagner de l’argent sur le dos de personnes crédules ou inquiètes. Ainsi, les plateformes en ligne regorgent de produits plus ou moins bidons censés prévenir de l'épidémie : lessives, désinfectants, tests ou encore vitamines. Amazon en fait les frais et doit régulièrement enlever ces produits.

Les arnaques du coronavirus

D’autres produits en ligne ne sont pas des arnaques mais voient leurs prix s’envoler. C’est le cas par exemple des protections telles que les masques, lunettes et gants à usage unique. Des produits dérivés ont également fait leur apparition : sweat, mug, etc. Quant aux manuels de survie contre le coronavirus, ils sont pléthore.

Les arnaques liées au coronavirus ne sont pas uniquement sur Internet. En Italie, par exemple, des habitants ont ouvert leurs portes à des personnes venues leur faire passer un test et qui, à la place de cela, les ont détroussés. Méfiance enfin quand vous vous rendez à la pharmacie, certaines officines affichent sans vergogne des publicités pour des médicaments soi-disant efficaces pour éviter le coronavirus alors qu’ils ont une action plus générale.


A découvrir