Arrêt maladie : l'absentéisme augmente dans le privé

35,5
Le nombre moyen de jours d'absence par salarié en arrêt maladie était
de 35,5 en 2016.

Dans le secteur privé, les arrêts de travail pour maladie sont de plus en plus nombreux, et ils durent plus longtemps. C'est un des enseignements de l'étude de Malakoff Médéric réalisée l'an dernier.

Cette enquête, qui repose entre autres sur un sondage de l'Ifop, montre que l'absentéisme dans le secteur privé a progressé entre 2010 et 2016. 34,1% des salariés du privé étaient absents au moins une fois l'an dernier pour cause d'arrêt maladie. Un chiffre qui évolue de 2 points depuis 2010 (mais il est stable depuis 2013). Le nombre moyen de jours d'absence pour un salarié en arrêt maladie s'établissait en 2016 à 35,5, là aussi c'est un chiffre qui progresse constamment depuis 2010 (33,2 jours en moyenne).

Industrie et BTP en pointe

Les secteurs les plus touchés sont l'industrie et le BTP avec une proportion de salariés ayant eu au moins un arrêt maladie l'an dernier de 38,9%. Suit juste après le secteur de la santé avec 38,5%, puis, un peu plus loin, ceux du commerce et des services avec respectivement 30,8% et 30,4%. Les arrêts maladie par catégories socio-professionnelles montrent que ce sont d'abord les ouvriers qui sont les plus frappés avec 40,7%, puis les agents de maîtrise et les techniciens avec 36,2%.

Les femmes plus que les hommes

L'étude montre que les femmes — en particulier dans la tranche d'âge 30-39 ans — sont les plus susceptibles de prendre des arrêts maladie pour des raisons de grossesse. Les conditions de travail jouent aussi : elles ont été pensées d'abord pour les hommes… Enfin, ce sont dans les grands groupes où l'absentéisme est le plus fort avec 36% ; dans les TPE de moins de 10 salariés, ce taux n'est que de 28,5%.


A découvrir

Olivier Sancerre

Journaliste adepte des nouvelles technologies et de l'économie en général, Olivier est aussi un féru d'histoire et pour son plaisir, il parcourt les musées partout dans le monde.