L'arrivée d'un enfant, un fardeau pour la carrière d'une femme, pas d'un homme

49 %
Pour 49% des mères, la naissance de leur premier enfant a eu une ou
plusieurs incidences sur leur emploi.

La naissance d’un enfant est un élément perturbateur pour la carrière de la moitié des femmes (49%), alors même que seuls 14% des hommes modifient la leur avec l’arrivée d’un enfant, apprend-on de l’étude « Emploi, enfant et aspirateur : quelles évolutions chez les jeunes couples depuis 2005 ? » de Thomas Couppié et Dominique Epiphane du Centre d’études et de recherches sur les qualifications (Céreq).

Avec l’arrivée d’un enfant, les femmes arrêtent plus souvent de travailler que les hommes

Si les carrières des femmes sont moins un « long fleuve tranquille » que celles des hommes, c’est parce que les hommes assument beaucoup moins souvent leurs responsabilités familiales. De fait, les jeunes mères en emploi adaptent beaucoup plus fréquemment leur activité après la naissance d’un enfant que les jeunes pères. En 2017, 14% des pères, contre 49% des mères déclaraient que la naissance de leur premier enfant a eu une ou plusieurs incidences sur leur emploi. L’arrivée d’un deuxième enfant a encore davantage d’incidences pour les mères en emploi puisque 61% d’entre elles déclarent explicitement un changement professionnel à cette occasion, contre, invariablement, 14% des pères, nous apprend une étude du Centre d’études et de recherches sur les qualifications (Céreq), un établissement public sous tutelle du ministère chargé de l'éducation et du ministère chargé du travail et de l'emploi.

Les mères sont également plus nombreuses à ne pas travailler. 14% des mères de plusieurs enfants sont inactives et 11% sont au chômage, contre respectivement 4% et 8% des jeunes femmes sans enfant. Mais, comme toujours, cette inactivité concerne davantage les mères moins diplômées : en 2017, 4% des jeunes mères diplômées d’un Bac+5 ne travaillaient pas, contre 23% de celles diplômées de l’enseignement secondaire.

Une mise en couple précoce, un frein pour les carrières des femmes

Si les hommes ont de meilleures carrières que les femmes, c’est aussi parce qu’ils parviennent à travailler davantage d’années avant l’arrivée d’un premier enfant. En effet, si 43% des femmes deviennent mères alors qu’elles sont encore jeunes, seuls 20% des hommes deviennent pères étant encore jeunes. Pour les femmes, cette interruption ou adaptation de la carrière intervient donc plus tôt que pour les hommes.

Cette arrivée plus précoce d’un enfant dans la vie d’une femme est liée au fait que les femmes se mettent en couple plus tôt que les hommes. La même étude nous apprend que les femmes sont deux fois plus nombreuses à être en couple à la fin de leurs études que les hommes. De même, les femmes se mettent en couple 3 ans et 3 mois après la fin de leurs études en moyenne, contre plus de 7 ans après la fin de leurs études pour les hommes.


A découvrir